En décembre, les investissements dans la production de semiconducteurs sont restés solides. Les ventes d’équipements pour la fabrication des semiconducteurs américains ont ainsi progressé tant séquentiellement qu’en variation annuelle, tandis que celles de machines japonaises sont restées pratiquement stables.

En décembre, les ventes des fabricants américains d’équipements pour la fabrication de semiconducteurs ont ainsi représenté 2,61 milliards de dollars, en hausse de 2,6% par rapport à novembre 2020, et supérieures de 7,6% à celles de décembre 2019, selon SEMI.

« Les facturations de décembre des fabricants d’équipements pour semiconducteurs basés en Amérique du Nord ont augmenté pour terminer cette année difficile avec des facturations annuelles qui ont dépassé le précédent record du secteur en 2018. Ce niveau record démontre le rôle central de l’industrie des semiconducteurs pour permettre la transformation numérique tout au long de la pandémie », a commenté Ajit Manocha, président de SEMI.

De leur côté, les machines japonaises affichent un léger recul tant séquentiellement qu’en variation annuelle. Les facturations en équipements pour SC japonais ont ainsi représenté 177 424 milliards de yens en décembre (1710 M$), en baisse de 0,3% par rapport à novembre 2020, et de 0,3% également par rapport à celles de décembre 2019, selon l’organisation japonaise SEAJ.