Le Breton Kerlink, spécialiste des solutions dédiées à l’Internet des objets (IoT), annonce sa participation au deuxième tour de financement de 5 millions de dollars de Microshare, en compagnie de Semtech, fabricant californien des semiconducteurs à l’origine du standard LoRa.

Kerlink avait déjà participé en 2018 à un premier tour de table et formé un partenariat commercial avec Microshare. En mai dernier, Kerlink a annoncé la commercialisation d’une solution développée en partenariat avec Microshare permettant de tracer les contacts de proximité pour aider à contenir la propagation de l’épidémie de Covid-19 sur les lieux de travail.

Ce nouveau financement consolide les rapports tant financiers que commerciaux avec un partenaire bénéficiant d’une technologie pour lutter contre la pandémie actuelle. Ce financement permet à Microshare, basée à Philadelphie, de répondre à la demande mondiale croissante pour sa solution Universal Contact Tracing mais aussi pour ses solutions IoT pour l’immobilier commercial, l’industrie et tous les autres secteurs confrontés aux défis d’une pandémie mondiale. Les solutions de Microshare, notamment le nettoyage prédictif, l’occupation et la surveillance de la qualité de l’air intérieur et toute sa suite Clean=Safe, spécialisée dans la gestion des bâtiments, permettent de créer des installations plus sûres, plus réactives et plus durables. L’architecture de ces solutions sont basées sur les ancres Wanesy Wave de Kerlink et fonctionnent avec le protocole LoRaWAN développé par Semtech.

« Notre collaboration a démontré jusqu’à présent la synergie de nos expertises et notre capacité à délivrer conjointement des solutions clés en main, ciblées sur des marchés verticaux démontrant un retour sur investissement rapide, un critère essentiel dans la réussite des projets IoT. C’est une nouvelle étape qui consolide notre stratégie de montée en gamme dans la chaîne de valeur de l’IoT et l’élargissement de notre gamme de services à valeur ajoutée », déclare Yannick Delibie, co-fondateur de Kerlink et CTIO.

La solution Universal Contact Tracing de Microshare, en partenariat avec Kerlink, fait appel à des bracelets et badges portables fonctionnant avec la technologie Bluetooth, évitant ainsi les applications de smartphones invasives. Le personnel reçoit des badges, des porte-clés ou des bracelets, compatibles Bluetooth, autonomes, et avec une identification unique. Avec cette solution sécurisée et anonymisée, aucune donnée à caractère personnel n’est utilisée et les données transmises et enregistrées sont uniquement basées sur l’identifiant utilisateur (UID) de l’appareil.