Thales a signé un contrat avec Lockheed Martin pour fournir jusqu’à 55 sonars aéroportés de lutte anti-sous-marine. Les sonars trempés ALFS (Airborne Low Frequency Sonar) seront installés à bord des hélicoptères MH-60R de l’U.S. Navy et de trois autres Marines nationales.

La livraison des 42 premiers systèmes interviendra dans les cinq prochaines années. Les 13 systèmes optionnels restants seront livrés au cours de la sixième année.

Sonar trempé ALFS embarqué sur hélicoptère MH-60R ©Lockheed Martin

Thales a déjà livré plus de 300 sonars ALFS à l’U.S. Navy depuis le début des années 2000. Les Marines indienne, danoise et grecque recevront leurs premières livraisons de sonars ALFS via le programme américain de ventes militaires à l’étranger (Foreign Military Sales) relatif aux MH-60R.

Le système de lutte anti-sous-marine ALFS est capable de détecter, classifier, harceler ou attaquer les sous-marins, faisant de Thales le fournisseur de référence des principales Marines dans le monde. Outre les Etats-Unis avec l’U.S. Navy, l’Australie, le Royaume-Uni, la France, la Norvège, la Suède, les Emirats arabes unis, la Pologne, la Corée du Sud et les Philippines ont également choisi les sonars trempés de Thales pour leurs forces navales.

« Gagner la confiance de l’U.S. Navy, de ses alliés et partenaires un peu partout dans le monde est une grande source de fierté pour notre équipe. Ce contrat renforce notre position de fournisseur stratégique auprès de Lockheed Martin, et conforte le leadership mondial du Groupe dans les systèmes de lutte anti-sous-marine. Nous allons continuer à améliorer les performances et la compétitivité de nos sonars aéroportés afin de répondre aux nouveaux défis opérationnels auxquels sont confrontés nos clients », souligne Alexis Morel, vice-président des activités sous-marines de Thales.