Strategy Analytics prévoit que les ventes de puces eSIM (Embedded Subscriber Identity Module) pour les applications IoT passeront à 326 millions d’ici 2025. L’eSIM est annoncé comme la prochaine évolution de la carte SIM, car elle offre la possibilité de changer les profils des fournisseurs de services à l’aide de Remote SIM Provisioning (RSP), sans avoir à changer physiquement la carte SIM elle-même.

Ce qui est vital dans des dispositifs où il est difficile ou inefficace d’accéder à une carte SIM physique, par exemple des dispositifs médicaux hermétiquement fermés, des véhicules, des dispositifs électroniques grand public ou toute une gamme d’autres dispositifs IoT.

Après des années d’eUICC (Embedded Universal Integrated Circuit Card) non interopérables, l’industrie est désormais alignée sur des normes claires et un large écosystème de partenaires, avec plus de 200 opérateurs prenant en charge l’eSIM, souligne le cabinet d’études.

« Le nombre croissant d’appareils compatibles SIM dans les projets IoT présente un casse-tête de maintenance et de gestion du point de vue de l’entreprise ; la nécessité de changer les cartes SIM dans des millions d’appareils IoT est peu pratique et irréaliste. L’eSIM offre une solution robuste et évolutive au défi de la carte SIM et est basée sur le standard ouvert et indépendant des fournisseurs développé par la GSMA », commente Andrew Brown, directeur exécutif des entreprises et de l’IoT chez Strategy Analytics et auteur du rapport.

eSIM ou iSIM ?

« Au cours des dernières années, nous avons également constaté une croissance de la carte SIM intégrée (iSIM), qui s’appuie sur la fonctionnalité eSIM. Alors qu’une eSIM est une puce dédiée soudée sur une carte et reliée au processeur d’un appareil, iSIM intègre le cœur du processeur et le chiffrement dans un système sur puce (SoC). Ceci est important pour les cas d’utilisation qui recherchent un faible coût, une faible consommation et des niveaux de sécurité élevés dans de très petits facteurs de forme. La croissance de l’eSIM et de l’iSIM est essentielle pour assurer une connectivité transparente dans autant d’appareils que possible au cours des prochaines années », a-t-il ajouté.