Sélectionner une page

Catégorie : – ECO –

Premier rebond du marché des smartphones depuis 2017

Le marché mondial des smartphones a augmenté pour la première fois depuis 2017, avec des livraisons annuelles atteignant 1,39 milliard d’unités en 2021, selon Counterpoint Research. Malgré la croissance annuelle de 4%, les livraisons annuelles sont néanmoins restées inférieures au niveau d’avant la pandémie en raison des impacts continus du Covid-19 ainsi que des pénuries de composants.

STMicroelectronics vise 14,8 à 15,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2022

STMicroelectronics, qui publie ce matin des résultats très satisfaisants pour 2021, annonce qu’il va investir environ 3,4 à 3,6 milliards de dollars en 2022, contre 1,83 milliard de dollars pour l’ensemble de l’exercice 2021, afin d’accroître à nouveau sa capacité de production et de soutenir ses initiatives stratégiques, dont la première ligne d’industrialisation d’une nouvelle unité de production sur tranches de 300 mm située à Agrate, en Italie.

Les ventes trimestrielles d’Avnet en composants continuent de progresser en Europe

Pour son deuxième trimestre fiscal clos le 1er janvier 2022, le distributeur américain Avnet publie un chiffre d’affaires trimestriel de 5,9 milliards de dollars, en hausse de 6,1% par rapport au trimestre précédent et de 27,4% par rapport au même trimestre de l’exercice précédent à monnaies constantes. Son bénéfice net atteint 150,8 M$.

La pénurie de semiconducteurs dans l’automobile n’est pas un problème d’offre mais de demande

Pour IC Insights, la vraie raison de la pénurie de circuits intégrés dans l’industrie automobile est liée à une forte augmentation de la demande en 2021 qui a pris de court les fabricants de puces. Après des années d’augmentations modérées, les fournisseurs de circuits intégrés ont ainsi été pris au dépourvu par le pic de la demande de circuits intégrés automobiles en 2021.

Nvidia renoncerait au rachat d’ARM

Selon Bloomberg, Nvidia se prépare discrètement à abandonner son offre de rachat du Britannique ARM pour 40 milliards de dollars, devant l’hostilité provoquée par l’opération. L’Américain aurait ainsi confié à ses partenaires qu’il ne s’attendait pas à ce que l’accord soit conclu en raison de problèmes de réglementation.

Chargement

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest