Hispasat, l’opérateur espagnol de communications par satellite, et Thales Alenia Space, société conjointe entre Thales (67%) et Leonardo (33%), annoncent  préparer ensemble une démonstration d’un ballon stratosphérique dédié aux applications de télécommunications 4G/5G. Prévue pour octobre 2018 dans le sud de l’Espagne, cette démonstration testera les applications 4G/5G en permettant les communications directes entre les smartphones et les HAPS (High-Altitude Pseudo Satellite) – dans ce cas présent un ballon stratosphérique.

Pour répondre à l’intérêt initial d’Hispasat pour le marché innovant des HAPS, Thales Alenia Space, maître d’œuvre de cette démonstration et expert en charge utile pour des missions de télécommunications 4G/5G, s’associe à la société espagnole Zero 2 Infinity, S.L. Cette dernière fournira le ballon stratosphérique, tandis que Thales Alenia Space développe actuellement le futur véritable ballon stratosphérique de grande taille Stratobus.

« Les solutions stratosphériques offrent une meilleure flexibilité et agilité opérationnelle, nous permettant de répondre immédiatement aux besoins de communication et de connectivité, avec une infrastructure qui fournit du très haut débit avec un minimum de retard, tout en évitant les limitations techniques et économiques liées au lancement d’une fusée. Nous nous intéressons de très près à la solution proposée par Thales Alenia Space », a déclaré Carlos Espinós, p-dg d’Hispasat.

Jean-Loïc Galle, p-dg de Thales Alenia Space, ajoute : « Nous sommes fiers d’avoir obtenu la confiance d’Hispasat pour notre solution dédiée aux HAPS, Stratobus – un dirigeable stratosphérique qui combine le meilleur des drones et satellites pour fournir un système économique, doté d’un fonctionnement autonome et prévu pour une couverture régionale permanente, le tout étant un excellent complément aux systèmes satellites. Stratobus est conçu pour une large gamme d’applications civiles ou militaires, y compris les télécommunications, la navigation et la surveillance. Sa position dans la stratosphère, à 20 kilomètres d’altitude est optimale pour les télécommunications 4G et 5G, avec des signaux envoyés directement au smartphone de l’utilisateur final en quelques millisecondes seulement ».