Thales et ses partenaires du monde académique et de la recherche de la Bretagne océane, dont le CNRS, lancent le Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) CORMORANT, « Collaboration for Research regarding Maritime technologies, for Observation, security, and suRveillANce with Thales », afin de développer l’excellence de la recherche en Bretagne sur des thèmes clés pour l’industrie navale et aéronautique.

Ce partenariat, dimensionnant pour la région Bretagne avec près d’un millier d’hommes et de femmes, chercheurs et ingénieurs, prend appui sur des expertises de pointe et vise à les amplifier, dans les domaines de l’autonomie des systèmes maritimes, l’interaction Homme-Système et les facteurs humains, et enfin les capteurs et traitements intelligents.

Ce Groupement d’Intérêt Scientifique est le deuxième impliquant Thales en France, après le groupement ALBATROS qui opère déjà sur la région Grande Aquitaine. Il implique les principaux laboratoires de recherche de la région Bretagne ouest, notamment le lab-STICC UMR CNRS 6285 avec ses tutelles (CNRS, ENIB, ENSTA Bretagne, IMT Atlantique, UBO, UBS), l’IRENAV de l’Ecole navale et le L@bISEN, laboratoire de ISEN Yncréa Ouest, chacun étant partenaire de longue date du groupe Thales. La gouvernance partagée également entre les industriels et les académiques, repose sur un comité de pilotage qui définit les grandes orientations de ce GIS et lui attribue les moyens nécessaires, sur un comité scientifique qui propose les thématiques d’études, et sur une équipe de direction qui met en œuvre des décisions. Le comité de pilotage est présidé par Marie-Josée Vairon, directrice de l’établissement de Thales à Brest.

« Je suis très honorée d’avoir été choisie pour piloter ce nouveau partenariat, qui va jouer un rôle essentiel dans le développement de l’expertise industrielle et académique de la Bretagne et de la France, sur des sujets clés tels que l’autonomie des systèmes maritimes, l’interaction Homme-Système ou encore les capteurs intelligents. A travers ce groupement, Thales et ses partenaires vont approfondir de nombreux travaux en cours, dont certains en lien avec les grandes coopérations internationales établies par Thales dans le cadre de ses contrats, notamment en Inde, à Singapour et en Australie », souligne Marie-Josée Vairon.

Le comité scientifique est présidé par Christian Person, professeur à IMT Atlantique, et par ailleurs directeur du LabSTICC. Il est également co-directeur du GIS au côté de Vincent Verbeque, de la direction technique de Thales.

CORMORANT traduit la formalisation d’une collaboration étroite de trois laboratoires de recherche académique de la Bretagne océane avec Thales, sous des formats multiples et constituant ainsi une force de recherche majeure dans le domaine des systèmes embarqués maritimes, pour toutes leurs applications : surveillance, observation et sécurité.

Les différentes entités impliquées apportent leurs compétences complémentaires sur l’ensemble des domaines de recherche portés par le GIS, tant vis-à-vis des technologies «hardware» propres aux systèmes embarqués (capteurs intelligents, matériaux fonctionnalisés, traitement de signal, processeurs embarqués) que vis-à-vis des techniques d’interfaces et d’interactions avancées homme – systèmes complexes (traitement avancé des données par Intelligence artificielle, outils d’aide à la décision, techniques d’imagerie avancées,…).

À travers ce groupement, Thales et ses partenaires entendent consolider et développer davantage d’avancées technologiques et de visibilité sur les thématiques abordées. Actuellement, plus d’une dizaine de nouvelles thèses sont déjà en cours d’élaboration sur les thématiques traitées par le Groupement, et plusieurs études sont en cours de définition.

Les trois laboratoires de CORMORANT

Le Lab-STICC, UMR CNRS 6285, est le Laboratoire des Sciences et Techniques de l’Information, de la Communication et de la Connaissance. Il réunit près de 600 membres, 300 enseignants chercheurs et presque autant de doctorants. Il représente la principale force de recherche académique et d’innovation scientifique en technologies de l’information à l’échelle de la Bretagne océane.

Le L@bISEN est le laboratoire de ISEN Yncréa Ouest, regroupant les établissements de l’ISEN Brest, Rennes, Nantes et bientôt Caen. Trois lignes de force portent les activités du L@bISEN – Yncréa Ouest : le traitement de données, les réseaux de capteurs et les smart grids.

L’Institut de Recherche de l’École navale (IRENav) est un centre de recherche et de formation scientifique pluridisciplinaire sous la tutelle de l’École Navale et de l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers. Créé en 2000, le laboratoire est constitué d’une soixantaine de personnes dont une trentaine d’enseignants-chercheurs, une quinzaine de doctorants et le personnel de soutien technique et administratif pour la recherche et la formation scientifique. Les activités de l’institut se veulent duales avec des retombées à la fois militaires et civiles dans le contexte du navire du futur. Les activités de recherche relèvent de la mécanique et de l’énergie sous l’angle de l’hydrodynamique et de l’électrotechnique, de l’observation du milieu maritime à l’aide de techniques d’acoustique sous-marine (ASM) et des systèmes d’information géographique (SIG).