Cette année à nouveau la France est présente en force au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, premier salon international de l’électronique grand public, avec 190 start-up françaises, faisant ainsi de la France la première délégation européenne. Les start-up françaises représenteront près de 30% de la présence mondiale dans l’Eureka Park (l’espace dédié aux start-up), avec 128 présentes sur les 457 recensées. Soit 2 fois plus qu’en 2015. Juste derrière les Etats-Unis (193 start-up) et devant Israël (17 start-up), l’Angleterre (14 start-up) et encore l’Allemagne (10 start-up).

French-010615En janvier 2015, la French Tech avait brillé au CES de Las Vegas. Depuis les start-up françaises ont accéléré et la France a confirmé sa place de leader mondial, juste derrière les Etats-Unis, dans le secteur des objets connectés. Elles ont aussi confirmé la densité et la diversité de la French Tech qui forme un éco-système complet couvrant la chaine de valeur de l’Internet des objets, de la connectivité (Sigfox, Qovisio, Actility, Matooma, etc.) aux objets connectés professionnels et grand public.

En 2015, les jeunes pousses emblématiques de la French Tech ont réalisé de levées de fond importantes. Sigfox a levé 100 M€ en février et déployé son réseau dans une dizaine de nouveaux pays, Netatmo a levé 30 M€ en novembre pour sa croissance internationale, et Parrot 300 M€ en bourse mi-décembre pour s’imposer comme un grand acteur mondial sur la marché des drones.

La société Devialet a, quant à elle, annoncé en décembre que son enceinte Phantom serait désormais distribuée en exclusivité dans les magasins Apple. Withings a aussi confirmé sa position sur le segment de la montre connectée qui a vue l’entrée d’un grand nombre de nouveaux acteurs.

Plusieurs start-up ont également fait l’objet d’investissement en capital-risque importants, Actility (22M€), Qowisio (10M€), Sculpteo (5M€) ou encore Giroptic (4.5M€), d’autres ont vu leur chiffre d’affaires croitre de plus de 800% au cours des 3 dernières années, c’est le cas de sociétés bénéficiaires du Pass French Tech : Famoco, Giroptic, Myxyty, Matooma, Oledcomm ou encore Awox.

Enfin une nouvelle génération de jeunes start-up créatives forment la relève sont déjà reconnus internationalement : 16 d’entre elles ont ainsi reçu récemment un « CES Innovation Awards 2016 » à l’occasion du CES Unveiled à New York : Ubiant, Visiomed, Enko, 3D Rudder, En-laps, Sensor Wake, De rigueur, NodOn, Ween, Lima, Prizm, Klaxoon, Hydrao, eSensor, In&Motion, Airspek.

Autre fait marquant de 2015 : des grands groupes français reconnaissent la vitalité des start-up de la French Tech dans ce secteur et s’engagent avec elles pour innover : La Poste (avec son programme French IoT), Engie (investisseur dans SigFox notamment), Technicolor, Legrand (investisseur dans Netatmo) ou encore Thuasne (partenaire commercial de Feetme).

De grands distributeurs français se sont également engagés en 2015 dans la promotion des « Objets connectés de la French Tech » : Auchan, Boulanger, Carrefour, Dar-ty, Fnac, Leclerc, Lick et Orange.

Emmanuel Macron sera présent au CES de Las Vegas puis à San Francisco et dans la Silicon Valley du 6 au 9 janvier 2016. Il s’agira pour lui de valoriser l’esprit pionnier qui caractérise cet écosystème et d’assurer la promotion de la French Tech auprès d’investisseurs américains pour faire grandir nos start-up.

Liste des start-up présentes au CES 2016

Repartition-060116