Samedi 29 juin, Saft a invité ses collaborateurs et leur famille à fêter le 70e anniversaire de son principal pôle mondial de recherche et de fabrication de batteries situé à Bordeaux. Filiale à 100 % de Total, Saft est le spécialiste des batteries de haute technologie pour l’industrie.

Le site de Bordeaux a été inauguré en 1949. Il accueille l’une des plus grandes usines de Saft, qui en compte quatorze dans le monde, de même que son principal centre de recherche. Saft Bordeaux fabrique des éléments et systèmes de batteries destinés aux marchés de l’aviation, du ferroviaire, de l’industrie et du stockage d’énergie renouvelable, et ce dans le monde entier. Aujourd’hui, le site exporte 76 % de sa production.

Avec une superficie de 78 500 mètres carrés, Saft Bordeaux accueille 700 collaborateurs dont 300 chercheurs et ingénieurs en recherche et développement (R&D). En 2018, Bordeaux a réalisé un chiffre d’affaires de 113 millions d’euros, sur l’ensemble de ses gammes de batteries : nickel-cadmium (Ni-Cd), nickel-métal hydrure (Ni-MH) et lithium-ion (Li-ion).

« Depuis 70 ans, le renouveau et l’innovation guident en permanence notre site de Bordeaux. Les batteries Ni-Cd restent le pilier du site, tout comme elles l’étaient déjà en 1949. Mais nous avons continuellement perfectionné cette technologie afin de proposer à nos clients des produits toujours plus fiables, avec une plus longue durée de vie et des opérations de maintenance réduites. Et nous poursuivrons sur cette voie d’amélioration tant pour nos technologies que pour notre offre client. En outre, nous sommes fiers d’avoir ouvert la voie à la technologie de pointe qu’est le lithium-ion, et d’être aujourd’hui le principal centre de recherche de Saft », a déclaré Serge Llompart, directeur du site de Bordeaux.

Bordeaux est le centre de recherche de référence chez Saft. En parallèle de ses activités de développement, les missions de la recherche sont d’améliorer aussi bien l’électrochimie et les systèmes des batteries que les processus de production. L’une des évolutions majeures du site a été la mise en place d’un incubateur en 2016. Prévu en renfort de la recherche classique, ce dernier vise à combler l’écart entre la recherche fondamentale et le prototypage proche de la production. L’incubateur compte trois équipes : chimie et optimisation de l’électrochimie ; systèmes, gestion et intégration des batteries ; et mécanique, connecteurs, systèmes de refroidissement et dispositifs de sécurité.

« Notre histoire est particulièrement importante pour Saft. En 2018, la société a fêté ses 100 ans d’activité. Et aujourd’hui, nous sommes heureux de passer le cap des 70 ans à Bordeaux », a déclaré Ghislain Lescuyer, Directeur général de Saft. « Nous avons en permanence le regard tourné vers l’avenir et c’est l’une des clés de notre succès. Cela explique aussi l’importance essentielle que nous accordons à la R&D. Notre dernière initiative en témoigne : nous avons co-créé l’alliance européenne des batteries afin de développer la nouvelle génération de batteries “tout solide”, qui seront intrinsèquement plus sûres et plus efficaces que leurs versions précédentes. Aujourd’hui, nos collaborateurs sont une quarantaine à travailler sur ce programme à Bordeaux. »

À Bordeaux, la production est axée sur les éléments et batteries destinés aux clients des secteurs de l’aviation et du ferroviaire. Parmi ces derniers, figurent des équipementiers ferroviaires de premier plan tels qu’Alstom, Bombardier, CAF, Hitachi, Siemens, et CRRC (fabricant chinois de matériel roulant). Dans le secteur de l’aviation, les clients sont des entreprises telles qu’Airbus, ATR, Comac, Dassault, Embraer et Sukhoi.

Au-delà du transport, les batteries fabriquées à Bordeaux sont également destinées aux applications industrielles stationnaires. Pour les clients du secteur des énergies renouvelables, l’une des principales activités est l’intégration d’éléments Li-ion, fabriqués sur d’autres sites de Saft, dans des systèmes de stockage d’énergie conteneurisés à l’échelle du mégawatt.