Le Délégué général pour l’armement, Joël Barre, et ses homologues allemand et espagnol, Benedikt Zimmer et Esperenza Casteleiro Llamazares se sont réunis le 17 juillet pour un point d’avancement sur les sujets de coopération dans le domaine de l’armement et, en premier lieu, sur le programme de système de combat aérien futur (Next Generation Weapon System – NGWS).

Cette rencontre marque la volonté de la France, de l’Allemagne et de l’Espagne de poursuivre leur engagement dans cette coopération majeure pour l’Europe de la Défense.

Initiées en 2017 entre la France et l’Allemagne, les réflexions sur le remplacement des flottes d’avions de combat à horizon 2035 ont abouti à la mise en place du projet NGWS par la signature de l’accord-cadre liant la France, l’Allemagne et l’Espagne lors du salon international de l’aéronautique et de l’espace en juin 2019.

Des études d’architecture, permettant d’établir les exigences techniques relatives à l’aéronef de nouvelle génération et aux systèmes de drones aériens accompagnateurs, ont été lancées dès janvier 2019. Le début d’année 2020 a également vu le lancement des études de recherche et technologie (R&T), permettant d’identifier les réponses aux évolutions à venir dans le domaine de l’aéronautique de combat. Les contrats associés ont été notifiés le 20 février 2020.

Lors de la réunion du 17 juillet, les secrétaires d’Etat à la Défense espagnol et allemand et le Délégué général pour l’Armement Joël Barre, ont discuté de l’engagement des trois nations partenaires sur la phase suivante du programme. Ils ont clairement confirmé leur intention commune de s’engager sur une période couvrant les années 2021 à 2026 et sur un périmètre incluant des démonstrateurs des différentes composantes du système NGWS.