Sélectionner une page

Intel ouvre un laboratoire de R&D à Aix-en-Provence

Intel ouvre un laboratoire de R&D à Aix-en-Provence

Intel a inauguré lundi son septième site en France dans la ville de Meyreuil, située à quelques kilomètres d’Aix-en-Provence. Ce centre de R&D, qui travaillera à développer des solutions matérielles et logicielles autour de la technologie de communications sans contact NFC (Near Field Communications) s’inscrit dans la continuité de l’accord de licence passé en juin 2014 entre Intel et la société Inside Secure (*).

Partie intégrante d’IMC (Intel Mobile Communications), le laboratoire de Meyreuil compte dès à présent une quarantaine d’employés. Sa spécialité portera sur le développement de nouvelles plateformes matérielles et logicielles autour de solutions NFC pour les appareils mobiles et notamment sur tout ce qui a trait au paiement sans contact à partir d’un périphérique mobile.

Avec le nouveau laboratoire de Meyreuil, cinq sites Intel parmi les sept présents en France sont désormais spécialisés dans le développement des technologies mobiles. Cet écosystème à valeur ajoutée– plus de 80% du millier d’employés Intel en France évoluent dans la R&D – en fait un centre névralgique d’Intel dans la réflexion et la conception des futures technologies pour smartphones, tablettes et objets intelligents.

Inscrite dans le maillage des autres centres de R&D Intel travaillant déjà sur les futures technologies mobiles (à Sophia-Antipolis, Toulouse et Montpellier), cette ouverture confirme la place centrale qu’Intel accorde à la France dans ce domaine. En relation avec d’autres sites Intel spécialisés situés aux Etats-Unis, en Israël, Chine, Inde ou encore Finlande, ce maillage français travaille sur un large éventail de projets de recherche ancrés dans un futur proche.

« L’ouverture du centre de Meyreuil poursuit la politique d’expansion et d’investissements initiée depuis 2009 dans le pays par Intel en matière de R&D. Pour façonner les prochaines générations de smartphones, tablettes et objets intelligents, Intel France continue d’être à l’amont dans nos stratégies d’innovations », se félicite Stéphane Negre, président d’Intel Europe de l’Ouest.

intel-100315Les six autres entités d’Intel France sont implantées à Meudon, Sophia-Antipolis, Toulouse, au campus Teratec dans l’Essonne, à Montpellier et à Nantes.

De façon chronologique et thématique, le groupe Intel France se compose aujourd’hui des sites suivants :

Meudon : inauguré au début des années 2000, il est actuellement le siège social d’Intel France et le bureau central des ventes et du marketing du groupe.

Sophia-Antipolis : créée en 1999, cette entité est la structure qui a le plus évolué depuis ses débuts. De dix personnes au départ, spécialisées dans les certifications télécom, le site regroupe aujourd’hui près d’un tiers des effectifs du groupe en France, partagés entre deux entités : les groupes MCG (Mobile Communication Group) et IMC (Intel Mobile Communications – né du rachat en 2011 de la division sans fil pour téléphonie mobile d’Infineon). Ensemble, ils œuvrent au sein d’un laboratoire de R&D dédié à l’intégration des composants de connectivité et à l’architecture des composants logiciels de communication (Modem, Wi-Fi, GPS, NFC…) afin d’établir des modèles de référence pour les smartphones et les tablettes.

Toulouse : né en 2009 de l’intention d’Intel de développer un site de référence dédié à l’ultra-mobilité, ce laboratoire de téléphonie mobile est au point de départ de l’ascension prise par le groupe Intel France dans la R&D des technologies mobiles. Composé à l’origine par le rachat d’une partie du pôle téléphonie de Freescale avec la reprise de quelques 50 salariés, le site de Toulouse s’est agrandi en 2012 et représente plus de 200 personnes. En relation étroite avec le centre de Sophia-Antipolis, il travaille aussi avec d’autres sites Intel de par le monde (Etats-Unis, Chine, Inde, Finlande).
Laboratoire ECR (Exascale Computing Research) : inauguré en 2010 à Versailles, en partenariat avec le CEA, le GENCI et l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, l’ECR vient de déménager au sein de la technopole Teratec (dans l’Essonne), consacrée à la simulation numérique haute performance. Composé d’une trentaine de chercheurs et doctorants du public et du privé, l’ECR travaille sur l’optimisation des logiciels pour les futurs supercalculateurs exascales, soit le prochain grand palier dans le calcul intensif. Sa mission, partagée avec deux autres Intel Labs spécialisés en Allemagne et en Belgique : préparer les supercalculateurs qui demain génèreront des milliards de milliards d’opérations par seconde (l’exaflop) pour nombre de nouvelles applications dans la Recherche.

Montpellier : ouvert en 2010 dans le cadre d’un OTC (Open Source Technology Center), le site de Montpellier est le pôle de recherche et d’optimisation des logiciels d’applications du groupe Intel France pour les terminaux mobiles.

Nantes : né du rachat en 2011 de la start-up CoFluent Design, le laboratoire de Nantes des outils de modélisation et de simulation pour les systèmes embarqués.

(*) Inside Secure, société d’Aix-en-Provence spécialisée dans les solutions de sécurité embarquées pour les appareils mobiles et connectés, a signé un contrat de licence portant sur la technologie NFC avec Intel en juin 2014. A la réalisation de l’accord, Inside Secure a perçu 19,2 millions de dollars en numéraire d’Intel.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This