KLA, spécialiste américain des équipements d’inspection et de métrologie pour la fabrication des semiconducteurs, a finalisé le rachat de l’Israélien Orbotech, spécialiste des équipements d’inspection automatique pour la fabrication des circuits imprimés et des écrans plats.

« Cette acquisition étend la portée du marché de KLA au sein de la chaîne de valeur de l’électronique, ouvre de nouveaux marchés à forte croissance pour la société et apporte des technologies, des produits et des services complémentaires à notre portefeuille », commente Rick Wallace, président et CEO de KLA.

Selon les termes de l’accord, les actionnaires d’Orbotech ont reçu 38,86 dollars par action en numéraire et 0,25 action ordinaire de KLA en échange de chaque action ordinaire d’Orbotech, pour une contrepartie totale de 65,93 dollars par action. Un montant proche des termes de l’accord annoncé en 2018. A cette date, le montant de la transaction, qui représentait environ 69,02 dollars par action dont 38,86 dollars en numéraire et le solde par échange d’action, atteignait 3,4 milliards de dollars, soit une valeur d’entreprise de 3,2 milliards net la trésorerie reprise.

Fondé en 1981, Orbotech emploie 2700 personnes et a réalisé en 2017, un chiffre d’affaires de 901 M$ (37% dans l’industrie des circuits imprimés ; 31% dans les semiconducteurs ; 30 dans les écrans plats). Au 3e trimestre 2018, Orbotech a réalisé un CA de 261,2 M$ et s’attendait à un CA de l’ordre de 270 M$ pour le 4e trimestre 2018.

Grâce à cette acquisition, KLA va pouvoir diversifier sa base de revenus et s’ouvrir un marché supplémentaire de 2,5 milliards de dollars de débouchés potentiels dans les secteurs des circuits imprimés, des écrans plats, du packaging et des semiconducteurs. KLA adresse actuellement un marché de 6 milliards de dollars. Pour son exercice annuel clos fin juin 2018, KLA-Tencor a réalisé un chiffre d’affaires de 4,04 milliards de dollars contre 3,48 milliards pour l’exercice précédent, pour un bénéfice net de 802,3 M$, contre 926 M$ un an plus tôt.

Voir la présentation du rachat en mars 2018