Thales et Thales Alenia Space, (société conjointe entre Thales, 67% et Leonardo 33 %) ont signé avec la Direction générale de l’armement (DGA) un contrat d’étude de concept portant sur les applications ISR (Intelligence, Surveillance et Reconnaissance) à partir de la plateforme Stratobus et destinées à répondre aux besoins opérationnels des armées françaises.

Stratobus, de Thales Alenia Space, est un ballon stratosphérique dirigeable autonome de la famille des HAPS [High Altitude Platform System] et positionné à 20 km d’altitude. Avec une couverture régionale permanente, il complète une solution par satellite. Stratobus pourra embarquer des missions de type surveillance des frontières, de sites critiques sur terre comme sur mer (vidéo protection des plates-formes off-shore), de la sécurité militaire (lutte contre le terrorisme, les trafics de stupéfiant), mais aussi de contrôle environnemental (feux de forêts, érosion des plages, pollutions …) et télécommunications (internet, 5G).

Ce contrat vise à étudier l’apport des plateformes stratosphériques persistantes pour compléter et améliorer la capacité de défense de la France. Il porte sur l’étude d’un concept opérationnel d’une mission ISR, incluant des exercices de simulation de son fonctionnement sur des théâtres d’opération, ainsi que sur l’étude d’un concept de démonstrateur échelle 1 capable de voler dans la stratosphère afin de démontrer les performances en vol d’une mission ISR.

L’intérêt des solutions stratosphériques de type Stratobus est double : accroître notablement la zone surveillée depuis un unique porteur, notamment en permettant de s’abstraire des masques de terrain ; offrir une persistance sur zone qui complète et améliore la résilience vis-à-vis des solutions existantes, navales, aéroportées, terrestres et spatiales.

« Ce contrat a pour objet d’évaluer la pertinence des solutions stratosphériques persistantes de type Stratobus, pour les besoins de défense et marque une étape clé vers la définition d’une éventuelle solution opérationnelle en lien avec les utilisateurs. Il permettra de préparer les entrées nécessaires au développement de la solution complète incluant l’avionique dronisée et fiabilisée ainsi que l’ensemble des segments de contrôle, l’objectif étant d’aboutir à une démonstration en vol pour fin 2023 », déclare Jean-Philippe Chessel, Directeur de la Ligne de Produit Stratobus. « Le projet Stratobus avait été soutenu dès l’origine par la France dans le cadre du Plan d’Investissement d’Avenir et du FEDER de la région PACA » rappelle-t-il.