L’Allemand Deutsche Beteiligungs (DBAG) investit dans son compatriote Congatec, un fournisseur de modules informatiques pour les applications industrielles. Dans le cadre d’un rachat par la direction (MBO), DBAG Fund VIII, conseillé par DBAG, acquerra une participation majoritaire auprès des actionnaires fondateurs de la société.

DBAG lui-même co-investira environ 23 millions d’euros aux côtés du fonds, pour détenir environ 20% des actions de la société, valorisant ainsi Congatec à 115 millions d’euros. L’équipe de direction de Congatec acquerra également une participation dans l’entreprise. La réalisation du contrat d’achat est soumise à l’approbation des autorités antitrust compétentes ; la clôture est prévue au quatrième trimestre de 2020. Les parties ont convenu de ne pas divulguer les conditions de la vente. Le MBO de Congatec est le deuxième investissement de DBAG Fund VIII, qui investit dans des entreprises de taille moyenne, principalement dans les pays germanophones.

Fondé en 2004 et basé à Deggendorf, en Bavière, Congatec est spécialisé dans le développement d’ordinateurs sur modules. L’entreprise, qui se concentre sur les cartes embarquées de type ordinateurs sur modules (CoM) et ordinateurs monocarte industriels (SBC), a réalisé un chiffre d’affaires de 126 millions de dollars en 2019, avec 270 employés. Aujourd’hui, avec plus des deux tiers de son chiffre d’affaires provenant de clients basés en Europe, Congatec voit sa part de ventes avec des clients aux États-Unis et en Asie croître rapidement et s’attend à ce que cette tendance s’accélère. Outre une internationalisation plus forte, l’expansion de la gamme de produits pour inclure des modules informatiques pour de nouveaux types de processeurs devrait également stimuler la croissance de l’entreprise. L’un des principaux facteurs à cet égard est la demande croissante de solutions embarquées hautes performances, notamment l’IoT industriel et tactile, l’intelligence artificielle et d’autres applications de pointe qui nécessitent une puissance de calcul directement à l’intérieur de l’appareil en temps réel et non dans le cloud.

Les produits CoM représentent environ 80% de ses revenus. Les cartes CoM sont déployées pour des applications spécifiques au sein d’un système plus vaste – par exemple, dans les robots industriels, le traitement d’images ou les appareils à ultrasons. En règle générale, les CoM doivent répondre à des exigences particulières telles qu’un niveau élevé de fiabilité et de longévité (même dans des conditions défavorables), un traitement en temps réel, une tolérance d’erreur zéro ou une petite taille.

Après avoir examiné en profondeur les sociétés d’électronique embarquée ces dernières années, DBAG a déjà investi dans un modèle commercial similaire, avec sa participation dans Duagon, qui avait fusionné avec MEN Mikro Elektronik en avril 2018 (voir notre article).

« Avec DBAG, nous avons trouvé un partenaire pour le développement futur de notre entreprise qui connaît parfaitement les principaux marchés cibles de nos clients, et qui apporte des compétences de financement et une expertise en fusions et acquisitions. En compagnie de DBAG et du DBAG Fund VIII, nous sommes bien placés pour exploiter les opportunités du marché », souligne Jason Carlson, p-dg de Congatec.