Sélectionner une page

Le marché français du semiconducteur retrouve son niveau de 2016 au premier trimestre 2021

Le marché français du semiconducteur retrouve son niveau de 2016 au premier trimestre 2021

Pour la première fois depuis 2016, le marché français des semiconducteurs a de nouveau franchi la barre des 500 millions d’euros trimestriels, selon Acsiel Alliance Electronique. Dans un contexte de pénurie, rappelons que ce montant en valeur intègre un facteur de hausse des prix difficile à évaluer.

Au 1er trimestre 2021, les ventes de semiconducteurs sur le marché français ont bondi de 24% par rapport au trimestre précédent. Cela fait suite à une croissance séquentielle de 13% au quatrième trimestre 2020, rappelle l’organisation professionnelle. Rapportée au premier trimestre 2020, la croissance atteint 10%. Pour mémoire, au 4e trimestre 2020, le marché français était encore en baisse de 8% en variation annuelle. Dans un contexte de pénurie, rappelons que ces variations en valeur intègrent un facteur de hausse des prix difficile à évaluer.

Pour les ventes directes au client final, la croissance séquentielle a été de 28%, due en premier lieu à une forte demande émanant du segment Informatique pour des raisons conjoncturelles. Les segments Industriel et Smart card ont aussi été très favorisés avec une croissance supérieure à 40%. Le segment Télécom dont le poids reste très faible en France connait pour sa part un regain de croissance depuis un an.

Malgré une forte demande, les ventes adressées au segment Automobile n’ont cru que de 2% notamment en raison de la pénurie de composants. Cependant, après son redémarrage au second semestre 2020, ce marché a retrouvé en ce début d’année 2021 un niveau qu’il n’avait pas atteint depuis 2016. A l’opposé de cette conjoncture de reprise, le marché Aéronautique/Spatial/Défense qui est par nature sujet à des variations de commandes trimestrielles importantes a connu une baisse prononcée au premier trimestre après un quatrième trimestre record. Acsiel rappelle que les principaux moteurs de la croissance au quatrième trimestre avaient précisément été les ventes directes aux segments Automobile et Aéronautique/Spatial/Défense.

Par familles de produits, la croissance des ventes directes est liée en grande partie à la demande du segment Informatique avec les mémoires et les circuits MOS Micro mais à l’évidence ces derniers ont aussi bénéficié de la croissance en Industriel et en Smart card. Alors que le marché des discrets (transistors de puissance, diodes, redresseurs, thyristors, etc.) a également augmenté au premier trimestre, mais dans une moindre mesure, toutes les autres familles de produits ont vu leurs ventes baisser.

Les ventes à la distribution ont enregistré pour leur part une croissance séquentielle de 16%, soit deux fois plus élevée que celle du quatrième trimestre, et ont représenté 26% du marché total. Selon Acsiel, ces ventes sont destinées pour environ 60% à l’industriel et 20% à l’automobile.

 

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This