Sélectionner une page

Le récepteur GPS se contente de peu d’énergie

Le récepteur GPS se contente de peu d’énergie

Avec une consommation de seulement 17 mW en réception GPS et 21 mW en réception multi-constellations, le récepteur GNSS d’Antenova améliore grandement l’autonomie des dispositifs de suivi d’actifs qui peuvent également être bien plus compacts.

Les trackers, ces dispositifs de suivi et de géolocalisation de biens et de personnes, nécessitent des récepteurs GPS très peu énergivores, que ce soit pour améliorer autant que possible leur autonomie ou pour réduire leur encombrement grâce à l’utilisation des batteries de moindre capacité, donc plus compactes. C’est notamment le cas pour les petits trackers mobiles utilisés pour géolocaliser des animaux domestiques, des appareils électroniques portés sur soi (wearables) ou bien encore des vélos, scooters et autres.

C’est ce marché que vise le Britannique Antenova avec son récepteur GNSS référencé GNSSNOVA M20071. Logé dans un boîtier de 9,0 x 9,0 x 1,8 mm, ce récepteur est capable de suivre simultanément les constellations GPS, Galileo, Glonass et BeiDou, ce qui améliore la précision de la position, en particulier dans les environnements urbains. Mais surtout, il ne consomme que 17 mW en réception GPS seule, et 21 mW en réception multi-constellations. C’est environ cinq fois moins que les modules GNSS standard du marché, selon Antenova.

Basé sur la puce de dernière génération de Mediatek référencée AG3335MN, le module de réception du Britannique peut être associé à une des antennes compactes d’Antenova – telle que l’antenne puce bas profil Sinica ou l’antenne FPC (sur circuit souple) Bentoni – pour l’obtention d’une solution RF compatible avec des trackers compacts, légers et peu gourmands en énergie.

Intégrant un filtre à onde acoustique de surface (SAW), un amplificateur à faible bruit (LNA), un oscillateur compensé en température (TCXO) et une horloge temps réel (RTC), le module GNSSNOVA M20071 embarque le système EASY (Embedded Assist System) qui accélère le temps du premier calcul de position (TTFF, time to first fix) en générant des données d’éphémérides synthétiques plutôt que de les télécharger depuis le satellite, réduisant ainsi la consommation d’énergie. Avec EASY, le temps de démarrage à chaud est d’environ 2 secondes contre 25 secondes sinon. EASY réduit encore davantage la consommation énergétique du module dans les cas d’usage qui nécessitent un « réveil » périodique du module pour obtenir une position.

Le module d’Antenova intègre également EPO (Extended Prediction Orbit), une technologie développée par Mediatek et basée sur une architecture de serveurs en ligne. Cette technologie prévoit la position des satellites jusqu’à 30 jours, ce qui permet d’accélérer encore le TTFF.

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This