La réalisation de l’objectif de multiplier par quatre les capacités de production respirateurs d’ici le mois de mai peut être mise à mal du fait de la pénurie, voir de l’obsolescence de certains composants électroniques. Pour apporter sa contribution à la fabrication d’appareils indispensables à la lutte contre le Covid-19, le SNESE a mis à la disposition d’Air Liquide Medical Systems et de certains de ses partenaires son service Net Tronic’S.

Net Tronic’S permet en priorité aux adhérents du syndicat national des entreprises de sous-traitance zectronique de valoriser leurs stocks dits morts de composants. Ces stocks dormants représentent en valeur 1% de la marge nette des entreprises. Leur valorisation est donc une priorité. Par extension, Net Tronic’S permet de mettre en relation la demande et l’offre de composants pour des besoins d’urgence et de dépannage.

Net Tronic’S s’appuie sur le réseau des entreprises adhérentes et non adhérentes (environ 500 entreprises) de fabrication de cartes et systèmes électroniques et sur un réseau d’une centaine de distributeurs indépendants de composants en France et à l’étranger.

La réactivité moyenne d’une recherche de composants diffusée par Net Tronic’S est inférieure à 1 heure. Lors de la recherche lancée le 6 avril pour éviter aux partenaires d’Air Liquide l’arrêt de leurs lignes de fabrication de respirateurs, la première offre est parvenue 50 minutes après la diffusion, affirme le syndicat professionnel. Le SNESE remercie ses entreprises adhérentes et l’ensemble des sous-traitants ainsi que son réseau de distributeurs indépendants d’avoir contribué au succès de cette opération de dépannage express.

Le SNESE invite toutes les entreprises engagées dans la lutte contre le Covid-19 qui seraient à la recherche de composants électroniques à lui transmettre leurs demandes à net-tronics@snese.com

Le Snese représente les fabricants d’électronique et services associés – Près de 500 entreprises, principalement des PME (80% des entreprises du secteur emploient entre 20 et 99 salariés), réalisant un CA de 5000 M € avec un effectif de 28 000 personnes, qui achètent pour 3 milliards d’euros de composants.