Sélectionner une page

Les banques injectent 1646 M€ dans Sharp pour financer sa restructuration

Les banques injectent 1646 M€ dans Sharp pour financer sa restructuration

En proie à d’énormes difficultés financières depuis quelques années, le groupe japonais Sharp, qui était redevenu légèrement profitable il y a un an, a replongé dans le rouge au terme de son exercice fin mars. Pour s’en sortir, le groupe nippon a présenté un nouveau plan de restructuration, qui passe par la réduction de son effectif de 10%, -dont 3500 départs volontaires au Japon-, l’apport de 225 milliards de dollars par les banques et un fonds spécialisé, ainsi que le passage en revue de ses activités, notamment dans les LCD et les composants.

Après plusieurs années de pertes, Sharp avait dégagé un léger bénéfice au terme de l’exercice clos fin mars 2014 (une marge nette de 0,4% sur un chiffre d’affaires de 2927,1 milliards de yens). Mais le groupe est retombé dans le rouge au terme de son exercice clos fin mars : une perte nette de 222,3 milliards de yens (1,63 milliard d’euros), pour un chiffre d’affaires en baisse de près de 5%, à 2786,2 milliards (20,38 milliards d’euros). Certes cette perte incombe pour une large part aux charges de restructuration du dernier trimestre et aux dépréciations (la perte d’exploitation annuelle n’est que de 48 milliards de yens), mais elle incite toutefois Sharp à engager un nouveau plan de restructuration pluriannuel, après l’échec de celui d’il y a deux ans.

Sharp-180515Dans une présentation de 53 pages, Sharp détaille, branche par branche les restructurations à venir. Côté effectifs, cela passe par un plan de départs volontaires pour 3500 personnes au Japon et plus généralement par une réduction globale d’effectif de 10%. Côté finance, des banques vont apporter 200 milliards de yens (1,46 milliard d’euros) au groupe pour sortir la tête de l’eau, alors que le fonds Japan Industrial Solutions injectera 25 milliards de yens.

Pour atteindre une marge d’exploitation de 4% sur un CA de 3000 milliards de yens dans trois ans, le groupe va restructurer son portefeuille d’activités, réduire ses coûts fixes et renforcer sa gouvernance en revoyant son management. Aucune décision majeure (cession d’un pan entier d’activités) n’a toutefois été décidée à ce stade.

Voir la présentation détaillée du plan de restructuration de Sharp (notamment pages 32 à 34 pour les composants, pages 35 à 41).

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This