L’Américain MaxLinear, spécialisé dans les circuits intégrés RF et à signaux mixtes pour les marchés du résidentiel connecté et des infrastructures télécoms filaires et sans fil, vient de finaliser le rachat de son compatriote Exar, un fournisseur de circuits analogiques et mixtes. Annoncée en mars dernier pour 700 M$, la transaction représente in fine 687 millions de dollars.

« Nous sommes heureux d’avoir finalisé l’acquisition d’Exar. Son équipe talentueuse et son expertise dans les technologies d’interface et de gestion de puissance vont nous permettre de servir nos clients de façon plus efficace tout en poursuivant notre objectif d’accroître notre diversification », s’est félicité  Kishore Seendripu, CEO de MaxLinear.

Cette acquisition contribue en effet aux objectifs stratégiques de MaxLinear d’accroître et de diversifier ses revenus et sa clientèle. Exar ajoute un portefeuille diversifié de produits analogiques et mixtes haute performance : circuits de gestion de l’alimentation et circuits d’interface, qui sont des fonctions omniprésentes dans les infrastructures de communications sans fil et filaires, l’accès large bande, l’industriel, les réseaux d’entreprise et les plateformes automobiles. MaxLinear entend ainsi tirer parti de l’expertise technologique combinée, des opportunités de vente croisée et des canaux de distribution pour étendre de façon significative son marché adressable. Les deux fabricants californiens  prévoient 15 M$ d’économies découlant des synergies, 12 mois après leur fusion effective.

En mai 2016, MaxLinear avait racheté une activité de Broadcom dans les circuits pour infrastructures télécoms sans fil, pour un montant de 80 M$. Le même mois, Microsemi avait cédé à MaxLinear pour 21 M$ en numéraire certains actifs hérités du rachat de PMC-Sierra ayant trait au sans fil large bande. Un an plus tôt, MaxLinear finalisait l’acquisition de son compatriote Entropic Communications, spécialisé dans les circuits pour le divertissement résidentiel connecté. MaxLinear avait alors déboursé 111 M$ en numéraire et émis 20,4 millions d’actions à destination des actionnaires d’Entropic pour boucler l’acquisition.