Sélectionner une page

Modules photovoltaïques pour l’IoT : Dracula Technologies lève 5,5 M€

Modules photovoltaïques pour l’IoT : Dracula Technologies lève 5,5 M€

Dracula Technologies, start-up deeptech qui a mis au point une technologie photovoltaïque organique produite par impression numérique et destinée à alimenter les objets connectés nécessitant des micro-puissances, a réalisé une levée de fonds de 5,5 millions d’euros.

Le tour de table rassemble les acteurs majeurs que sont le Fonds Souverain Auvergne-Rhône-Alpes et Semtech, fabricant américain de semiconducteurs analogiques et mixtes et développeur de la technologie sans fil longue portée et à faible consommation LoRa, en tant qu’investisseur stratégique. La Banque des Territoires participe également à cette levée de fonds pour le compte de l’État dans le cadre du programme Territoires d’innovation de France 2030 et pour le compte de l’un de ses lauréats Valence-Romans.

Cette opération permet à Dracula Technologies d’étoffer son équipe commerciale et d’accroître sa présence à l’international en bénéficiant ainsi du réseau de son partenaire industriel. L’objectif étant d’accélérer la distribution de ses modules photovoltaïques organiques (OPV), solution de rupture pour la transition énergétique.

Réalisés par l’impression de couches d’encres conductrices, qui ont la capacité de produire de l’énergie à partir de la lumière ambiante, les modules sont conçus sur-mesure, en fonction de la forme voulue, de la taille et de la consommation de l’objet à alimenter (par exemple : capteurs de température, d’humidité, interrupteur dernière génération, détecteurs de gaz, détecteurs d’incendies, les smart cards…). Utilisables avec une faible luminosité (dès 5 lux), ils répondent aux besoins des marchés des cartes à puce (smart cards), de l’habitat connecté (smart home), des bâtiments intelligents (smart building) ou encore de la traçabilité (tracking d’assets) grâce à des capteurs à très basse consommation utilisant des technologies comme LoRa.

Les contrats en cours de Dracula Technologies devraient générer 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2022, soit une croissance de 300% par rapport à 2021. La valeur potentielle totale des marchés du smart home et du smart building ciblés par la jeune pousse est de 8 milliards d’euros en Europe pour 2022. Concernant le tracking d’assets, le nombre de tags autonomes à même d’utiliser sa technologie s’élève à 10 millions d’unités par an.

Au cours de la dernière décennie, les cellules solaires dites organiques ont fait leurs preuves et se sont affirmées comme des technologies prometteuses grâce à leurs caractéristiques : légèreté, flexibilité, opportunités de design, faible impact environnemental. De plus, ses bonnes performances sous un faible éclairage font de la technologie OPV (Organic PhotoVoltaic) une solution d’avenir pour alimenter les objets connectés en environnement intérieur. La technologie qui a nécessité plus de dix années de R&D est protégée par sept brevets.

« Nous sommes fiers d’avoir convaincu ces trois nouveaux investisseurs et de voir le potentiel de notre technologie de rupture LAYER confirmé par cette levée. Nous avons désormais les moyens de recruter et de poursuivre notre ambitieuse feuille de route. La prochaine étape prévue est la construction, à Valence, d’un outil de production plus conséquent que l’actuel afin de fabriquer des centaines de milliers d’unités chaque année. Les fonds nous permettront aussi de poursuivre nos activités de R&D pour maintenir notre expertise dans la transformation de la lumière en énergie photovoltaïque », indique Brice Cruchon, président fondateur de Dracula Technologies.

Pour Alistair Fulton vice-président et directeur général de Semtech : « La technologie photovoltaïque organique de Dracula est un excellent complément aux capteurs basés sur le protocole de communication LoRa. La solution d’energy harvesting proposée réduit le coût global du dispositif et l’empreinte carbone en évitant le coût d’une batterie et son remplacement périodique. Nous sommes convaincus du potentiel de développement de cette technologie. Nous sommes enthousiastes quant au potentiel d’accélération de l’adoption des capteurs basés sur LoRa supportés par la technologie de Dracula Technologies ».

Fondée en 2011, Dracula Technologies est spécialisée dans la conception et l’impression de modules OPV et emploie 30 personnes. Sa technologie LAYER repose sur l’impression de couches qui possèdent chacune des propriétés physiques permettant de produire de l’énergie à partir de la lumière ambiante. L’ensemble des 5 couches imprimées forment un module photovoltaïque organique (OPV). Les encres sont formulées à partir de matériaux conducteurs ne nécessitant pas la mise en œuvre de terres rares ou de plomb.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This