Sélectionner une page

Nokia avec Alcatel-Lucent, c’est du sérieux

Nokia avec Alcatel-Lucent, c’est du sérieux

Nokia et Alcatel-Lucent ont confirmé ce matin être en discussions sur un possible rapprochement, qui pourrait prendre la forme d’une offre échange en actions du groupe finlandais sur le groupe franco-américain. A ce stade, il n’existe aucune certitude quant à l’issue des discussions et à la conclusion d’un quelconque accord or transaction, préviennent toutefois les deux entreprises.

Nokia-140415Impensable il y a encore quelques années, ce projet de fusion-acquisition se veut aujourd’hui défensif, pour contrer l’irrésistible essor des équipementiers chinois, Huawei en tête. Cela fait en tout cas depuis belle lurette qu’Alcatel-Lucent n’est plus dimensionnant pour les achats de composants en France, alors que 20 ans en arrière, on ne pouvait prétendre réussir en électronique en France sans compter Alcatel parmi ses clients. Ainsi en 2013, selon l’organisation professionnelle Acsiel, les télécoms ne représentaient plus que 2% de la consommation de semiconducteurs en France.

Aujourd’hui, Alcatel-Lucent et Nokia (délesté de ses téléphones mobiles par Microsoft) sont des groupes de taille équivalente : 13,2 milliards de CA pour Alcatel-Lucent en 2014, contre 12,7 milliards d’euros pour Nokia, recentré sur les équipements d’infrastructures de réseaux.

A titre de comparaison, en 2014, Huawei a enregistré un chiffre d’affaires global de 46,5 milliards de dollars, représentant une hausse de 20,6% par rapport à 2013. Son bénéfice net a atteint 4,5 milliards de dollars, en hausse de 32,7%. Au niveau mondial, Ericsson emploie 115 000 personnes pour un chiffre d’affaires de 228 milliards de couronnes suédoises (24,95 milliards d’euros) en 2014.

Si les deux équipementiers européens sont de taille équivalente, la capitalisation boursière de Nokia est plus de deux fois plus importante que celle d’Alctatel-Lucent. Ensemble, les deux groupes pourraient toutefois représenter une alternative européenne crédible face à Huawei et ZTE et au Suédois Ericsson.

Alcatel-Lucent, qui a investi 2,2 milliards d’euros dans la R&D en 2014 (environ 17 % du chiffre d’affaires), réalise 54% de ses ventes dans les produits d’accès et 45% dans les équipements cœur de réseaux. Le groupe ne réalise plus que 23% de ses ventes en Europe, contre 44% sur le continent américain, 20% dans la zone Asie-Pacifique et 13% dans le reste du monde (Moyen-Orient et Afrique). Fin 2013, l’équipementier employait 62 000 personnes dans le monde dont 35% en Europe (et 8000 emplois en France). Nul doute que les pouvoirs publics vont très vite se saisir du dossier.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

septembre 2023
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This