Sélectionner une page

Nouvelle méga-fusion ? Avago négocierait le rachat de Broadcom

Nouvelle méga-fusion ? Avago négocierait le rachat de Broadcom

Avago Technologies a de l’appétit, à en croire le Wall Street Journal. Le fabricant de semiconducteurs analogiques focalisé sur les composants à base de composés III-V et les circuits CMOS complexes numériques et mixtes, qui dévoile ce soir ses résultats trimestriels, serait tout proche d’un accord en vue d’acquérir Broadcom, un spécialiste des circuits pour télécommunications filaires et sans fil.

broadgo-280515Pour le premier trimestre 2015, Avago a été classé 13e fabricant mondial de semiconducteurs par IC Insights, alors que Broadcom figure au 9e rang mondial (voir notre article). Une fusion propulserait le nouvel Avago au 7e rang mondial, devant Texas Instruments.

On prête une fringale d’acquisitions à l’ancienne activité semiconducteurs d’Agilent détenue aujourd’hui par des fonds d’investissements et dont le siège est basé à Singapour : selon Reuters, Avago aurait approché Xilinx (alors qu’Intel n’aurait pas abandonné son ambition d’acquérir Altera), mais aussi Maxim Integrated Sytems, ou encore Renesas Electronics. Il aurait également été sur les rangs pour le rachat de Freescale, qui sera au final repris par NXP.

Avago-280515Avago s’est beaucoup développé par acquisitions. La plus emblématique fut celle en 2014 de LSI, spécialisé dans les semiconducteurs pour le stockage de données, dans une transaction en numéraire qui avait atteint 6,6 milliards de dollars. Depuis Avago en a revendu certaines activités à Intel et à Seagate. L’an passé, Avago a également racheté PLX Technology, dans une transaction en numéraire de 309 M$. PLX Technology est un spécialiste des circuits et logiciels de connectivité au standard PCIe (PCI Express). En début d’année, Avago a racheté le Californien Emulex, spécialisé dans les circuits pour le stockage et les réseaux Ethernet. Le montant de l’acquisition en numéraire atteint 606 millions de dollars. Ironie du sort : Emulex avait échappé en 2009 à une OPA hostile de Broadcom…

L’ambition d’Avago est de se spécialiser sur les semiconducteurs analogiques avec un focus sur les produits à base de composés III-V et les circuits CMOS à signaux mixtes et numériques complexes pour les marchés du stockage en entreprise, des infrastructures de réseaux filaires, des communications sans fil et de l’industriel. Voir la présentation du groupe (mai 2015).

Au premier trimestre, Avago a publié un chiffre d’affaires de 1635 M$, en hausse de 3% en trois mois et de 131% sur un an, pour un bénéfice net de 351M$, contre 135 M$ il y a trois mois et 134 M$, il y a un an. Pour le trimestre en cours, Avago prévoit une baisse séquentielle de ses ventes de -4% à 0%.

De son côté, Broadcom a réalisé au premier trimestre un chiffre d’affaires de 2,06 milliards de dollars, en baisse de 4% par rapport au trimestre précédent et en hausse de 3,7% par rapport au premier trimestre 2014. Son bénéfice net a atteint 209 M$, contre 390 M$ il y a trois mois et 165 M$ au premier trimestre 2014. Le bénéfice net du trimestre inclut une charge d’amortissement de survaleur de 143 M$ liée à la décision de Broadcom d’abandonner son activité processeurs bande de base pour la téléphonie cellulaire. Pour le deuxième trimestre 2015, Broadcom prévoit un CA de 2,1 milliards de dollars (+/-75 M$).

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This