Sélectionner une page

Renault crée Renault ElectriCity : son pôle industriel électrique du nord de la France

Renault crée Renault ElectriCity : son pôle industriel électrique du nord de la France

Avec l’ambition de produire 400 000 véhicules électriques par an à l’horizon 2025, Renault Group et les organisations syndicales représentatives ont signé un accord donnant naissance à Renault ElectriCity, la nouvelle entité juridique regroupant les sites du nord de la France : Douai, Maubeuge et Ruitz, soit près de 5000 salariés.

Renault ElectriCity, c’est aussi la création de tout un écosystème regroupant des centres de recherche, des universités, des start-up pour accélérer la recherche et le développement de solutions technologiques et de services innovants pour le véhicule électrique.

Pour accompagner ce projet industriel, Renault Group prévoit la création de 700 emplois en CDI entre 2022 et fin 2024, avec 350 embauches sur le site de Maubeuge et 350 embauches réparties sur les sites de Douai et Ruitz.

Pour le constructeur automobile, la région Hauts-de-France a les atouts nécessaires pour devenir la référence européenne en matière de savoir-faire et de production sur toute la chaine de valeur de la voiture électrique. En lien avec ses fonctions R&D, Renault Group nouera des partenariats avec des universités, en vue de mettre en place des dispositifs de formation adaptés à l’évolution du marché automobile et contribuera à des travaux de recherche.

Renault Group compte également participer à des démarches d’innovation en partenariat avec des start-up et des entités spécialisées pour accompagner les évolutions futures du monde automobile en participant à des démarches de type « Incubateur ».

Enfin, la proximité des partenaires du groupe constituant une condition de réussite essentielle, Renault Group travaillera à démontrer les avantages d’une implantation à proximité de ses usines, tant pour le projet d’usine de batterie que pour d’autres partenaires produisant les composants d’un véhicule électrique. Rappelons que le groupe chinois Envision, qui a racheté AESC, la division de batteries électriques de Nissan, aurait choisi d’installer une usine de batteries à Douai, au plus près du groupe Renault, dévoilait récemment Le Figaro.

 

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This