Sélectionner une page

Malgré la pénurie, le prix des circuits intégrés pour l’automobile reste stable

Malgré la pénurie, le prix des circuits intégrés pour l’automobile reste stable

Après une baisse de 3% en 2020, le marché des circuits intégrés pour l’automobile devrait augmenter de plus de 25% en 2021, selon IC Insights. Pour autant, cette forte croissance s’explique avant tout par les hausses des volumes, alors que les prix restent contraints.

La production de circuits intégrés automobiles ne nécessite généralement pas une technologie de pointe – de nombreux circuits intégrés automobiles sans mémoire continuent d’être fabriqués sur des tranches de 200 mm de diamètre – mais cela nécessite un strict respect des exigences rigoureuses de fiabilité et de test et un engagement du fabricant de circuits intégrés à répondre aux besoins d’un client à long terme, souligne le cabinet d’études. Il convient également de noter que les utilisateurs finaux de circuits intégrés automobiles sont connus pour être des négociateurs acharnés, laissant souvent de faibles marges au fournisseur de circuits intégrés automobiles.

Malgré la pénurie actuelle de circuits intégrés automobiles, le prix de vente moyen de nombreux produits de circuits intégrés automobiles est ainsi resté assez constant. Par exemple, le prix de vente moyen pour les circuits intégrés spécifiques aux applications automobiles était de 0,96 $ en 2020 (15% de moins que le prix de vente moyen de l’ensemble des circuits intégrés spécifiques aux applications l’année dernière) et de seulement 0,95 $ au 1er trimestre 2021. Malgré la pénurie, le prix de vente moyen des circuits spécifiques aux applications automobiles a ainsi été inférieur en début d’année à ce qu’il était en 2020, affirme IC Insights.

En dépit de la pénurie de circuits intégrés automobiles, étant donné la taille relativement modeste de ce marché, la forte croissance du segment automobile ne devrait pas augmenter de manière significative le taux de croissance de l’ensemble du marché des circuits intégrés cette année. En fait, le marché des circuits intégrés automobiles a augmenté de 23% au premier trimestre par rapport aux trois premiers mois de 2020, soit une progression identique à celle de l’ensemble du marché mondial des circuits intégrés, souligne IC Insights.

En comparant l’évolution du marché des circuits intégrés par applications finales (informatique, télécoms, grand public, automobile, industriel et professionnel/militaire) jusqu’en 2025, IC Insights montre que depuis 1998, seuls les segments automobile et télécoms ont gagné des parts de marché. Poussé par l’explosion mondiale de la demande de smartphones, le marché des communications a presque doublé sa part du marché des circuits intégrés, passant de 18,5% en 1998 à 35,0% en 2020. La part de marché de l’automobile est, quant à elle, passée de 4,7% en 1998 à 8,7% en 2019 avant de retomber à 7,5% au cours de l’épidémie de covid-10 en 2020. La part de l’automobile sur le marché total des circuits intégrés n’a ainsi jamais dépassé 9,0% tandis que la part des circuits télécoms a culminé 37,2% en 2013. En 2020, le marché des circuits intégrés télécoms représentait 4,7 fois la taille du marché des circuits intégrés automobiles. Dans de nombreux cas, les circuits intégrés automobiles ne représentent qu’une petite partie des ventes totales d’un fournisseur de circuits intégrés. Chez le fondeur TSMC, par exemple, les applications automobiles n’ont jamais représenté plus de 5% de ses ventes.

 

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This