Sélectionner une page

Rohde & Schwarz porte l’interface utilisateur de ses derniers oscilloscopes à un haut niveau d’ergonomie

Rohde & Schwarz porte l’interface utilisateur de ses derniers oscilloscopes à un haut niveau d’ergonomie

Successeur du RTO2000 qui reste toutefois disponible, le RTO6, dernier-né de la gamme d’oscilloscopes de Rohde & Schwarz, dispose d’un écran de 15,6 pouces ainsi que d’une interface utilisateur à l’ergonomie soignée et repensée en profondeur à partir des retours clients du fabricant allemand.

Lors d’une des toutes premières conférences de presse à laquelle nous avons pu assister en présentiel depuis fort longtemps, c’est avec un plaisir non dissimulé que Stéphane Crochetet et Arnaud Combe, tous les deux Business Development Manager Oscilloscopes chez Rohde & Schwarz France, ainsi que Matthias Charriot, Product & Application Engineering Manager chez Rohde & Schwarz France, ont dévoilé la dernière série d’oscilloscopes quatre voies du fabricant allemand.

Présenté comme le successeur, à terme, du RTO2000 lancé il y a cinq ans, le RTO6 – c’est le nom de ce nouvel opus – accueille des avancées importantes au niveau de son écran tactile et son interface utilisateur qui rappellent que le RTO2000 a déjà cinq ans. Cela se traduit tout d’abord par une taille d’écran tactile portée à 15,6 pouces de diagonale (39,6 cm) en définition Full HD (1920×1080 pixels) pour le RTO6 au lieu de 12,1 pouces (30,7 cm) en définition WXGA (1280×800 pixels) auparavant, ce qui permet une visualisation plus précise des formes d’onde et offre des possibilités d’affichage bien plus riches par rapport aux précédents modèles.

Bientôt une même interface utilisateur pour tous les oscilloscopes de Rohde & Schwarz

Mais l’effort a essentiellement porté sur l’interface utilisateur afin de l’adapter au plus près des besoins des clients. « Nous avons pris en compte les retours de nos clients pour concevoir l’interface utilisateur la plus ergonomique et la plus intuitive possible afin de répondre à leurs besoins car depuis l’avènement des smartphones, plus personne ne lit les modes d’emploi des appareils – y compris ceux que l’on utilise dans la vie professionnelle – et ne veut perdre de temps à comprendre comment ils fonctionnent », constate Stéphane Crochetet. Les signaux peuvent ainsi être disposés par de simples opérations de type « glisser/déposer » dans différentes parties de l’écran grâce à la technologie « R&S SmartGrid », tandis que toutes les applications de l’oscilloscope sont accessibles aisément, d’une seule pression, depuis la fenêtre ‘’app cockpit’’. Cette interface utilisateur sera d’ailleurs généralisée aux autres familles d’oscilloscopes de Rohde & Schwarz dans un avenir proche.

En termes de performances, le RTO6 reprend la plupart de celles du RTO2000, à commencer par la bande passante maximale offerte (6 modèles sont disponibles à 600 MHz, 1 GHz, 2 GHz, 3 GHz, 4 GHz et 6 GHz), la vitesse d’échantillonnage maximale (20 Géch./s sur deux voies), le taux de rafraîchissement des formes d’onde (un million de formes d’onde par seconde) ou bien encore la résolution verticale (8 bits, avec possibilité d’atteindre 16 bits en mode HD par le biais d’un filtrage numérique).  L’étage d’entrée (front end) et l’Asic associé restent d’ailleurs les mêmes que dans le RTO2000. « A la sortie du RTO2000, le front end était en avance sur son temps en termes de performances et il reste encore très performant aujourd’hui ; il n’était donc pas nécessaire d’en concevoir un nouveau », précise Arnaud Combe. De fait, le front end à faible bruit et les convertisseurs analogiques/numériques mono-cœur associés du RTO6 affichent de très faibles erreurs de linéarité et garantissent une intégrité du signal avec une plage dynamique sans parasites (SFDR) de 68 dBc et un nombre de bits effectifs (ENOB) de 9,4.

Le bond en performance du RTO6 s’opère au niveau de la profondeur mémoire puisqu’elle est quadruplée par rapport à celle de son prédécesseur (200 Mpoint par voie en standard, avec possibilité d’extension jusqu’à 1 Gpoint par voie en option).

Le prix du RTO6 au tarif actuel du RTO2000

Instruments polyvalents constituant une solution de test entièrement intégrée pour l’analyse de signaux dans les domaines tant temporel que fréquentiel, ainsi que l’analyse de protocoles et de signaux logiques, les oscilloscopes de la série RTO6 intègrent plus de 90 fonctions de mesure classées en plusieurs catégories (amplitude et temps, gigue, diagramme de l’œil, histogramme et mesures spectrales, etc.), sans compter de nombreuses options logicielles spécifiques aux applications pour des mesures complexes.

Parmi les autres fonctionnalités notables de la gamme, nous retiendrons un outil de déclenchement sur zone grâce auquel les événements peuvent être isolés graphiquement aussi bien dans le domaine temporel que fréquentiel, un mode historique qui permet d’analyser les événements de déclenchement précédents, un trigger numérique pour déclencher sur de très faibles signaux, la fonction Clock recovery pour suivre en temps réel l’évolution d’un diagramme de l’œil ou bien encore la fonction De-embedding pour compenser les effets d’un câble, de la connectique et d’un PCB dans la chaîne de mesure lorsque la fréquence dépasse les 3 ou 4 GHz.

Grâce à son offre étendue d’outils, le RTO6 couvre un large panel d’applications allant du débogage de problématiques liées aux interférences électromagnétiques et de l’analyse de spectre jusqu’aux tests Ethernet automobiles et l’analyse de bus série, en passant par les tests de conceptions numériques et d’électronique de puissance.

Quid de la politique tarifaire du RTO6 ? « Les oscilloscopes de la gamme RTO6 seront commercialisés au prix actuel des modèles de la gamme RTO2000 qui resteront au catalogue de Rohde & Schwarz mais à un tarif revu à la baisse », conclut Matthias Charriot.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This