Après la sélection récente de Thales Alenia Space pour réaliser 6 satellites destinés à la constellation Galileo de seconde génération et lancer la phase B2 du développement et déploiement de son segment sol, la société commune entre Thales (67 %) et Leonardo (33 %) remporte un autre contrat pour l’optimisation des performances de positionnement et de l’opérabilité en temps réel du système.

Vue d’artiste © Thales Alenia Space

Thales Alenia Space, maître d’œuvre du segment sol de mission de Galileo Première Génération, a en effet été sélectionné par l’Agence spatiale européenne (ESA) au nom de la Commission européenne, dans le cadre du programme Horizon 2020 Satellite Navigation (HSNAV), afin de développer la plateforme de tests algorithmiques A-OATP (Algorithms Test Platform) de la solution Advanced ODTS (Orbit Determination and Time Synchronisation). Celle-ci facilitera l’implémentation et l’expérimentation des algorithmes de navigation des satellites Galileo de seconde génération.

Forte de son expertise algorithmique dédiée au domaine de la navigation par satellite, Thales Alenia Space développera et testera la nouvelle solution Advanced ODTS. Ces nouveaux algorithmes d’orbitographie maximiseront les performances de positionnement ainsi que l’opérabilité en temps réel du système Galileo, en exploitant le meilleur du calcul d’orbite et d’horloge GNSS avec une solution optimisée pour la génération en temps réel des messages de navigation Galileo. Le système bénéficiera par ailleurs des évolutions des satellites et des stations terrestres prévues pour la seconde génération.

Grâce à ce contrat, Thales Alenia Space associe son expérience en matière d’algorithmes d’orbitographie à sa connaissance approfondie du système Galileo, confortant ainsi sa position en tant que référence industrielle majeure dans le développement de la nouvelle génération de ce système satellitaire.

Thales Alenia Space a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 1,850 milliard d’euros en 2020 et emploie environ 7700 personnes dans 10 pays.