Sélectionner une page

Trois nouveaux lauréats pour le programme « Next Space » de France Relance

Trois nouveaux lauréats pour le programme « Next Space » de France Relance

Vendredi 17 décembre 2021 la filière spatiale française (*) s’est réunie à Bercy pour l’événement « Next Space : la Relance, tremplin vers un nouvel espace ». Un an après le coup d’envoi donné au volet spatial de France Relance, doté d’une enveloppe de 515 millions d’euros, cet événement a permis de dresser un bilan des actions menées dans le cadre du plan France Relance et de se projeter au-delà de la crise avec France 2030.

En moins d’un an, le CNES, opérateur unique du volet spatial de France Relance, a lancé 9 appels à projets, 1 appel à manifestation d’intérêt et instruit plus de 200 dossiers. L’ensemble des domaines (lanceurs, systèmes orbitaux, équipements, applications) et tous les types d’entreprises (start-up, PME, ETI, grands groupes) sont représentés parmi les 75 entreprises lauréates, dont 80% sont des TPE ou PME.

33 start-up et PME issues de la dernière vague de lauréats, viennent de signer un marché pour commercialiser, d’ici deux ans, de nouveaux services utilisant des données spatiales. Chacune a dû soutenir son projet devant un jury lors des « pitch days » organisés avec les 11 Régions partenaires du « Space Tour 2021 ».

Un appel à projets pour la démonstration ou la validation en vol de charges utiles ou d’équipements pour nanosatellites qui pourront être mis en orbite avant 2023 a été lancé en partenariat avec le conseil régional d’Occitanie. Une vingtaine de dossiers a été déposée sur cet appel à projets et 3 ont été retenus pour un financement via le plan de relance national..

Les trois projets qui viennent d’être sélectionnés :

Projet « LiFi »

L’ambition du projet Lifi porté par Oledcomm est de tester pour la première fois au monde la technologie Lifi dans l’espace. Cette technologie de communication sans fil en optique est simple, rapide et sans ondes électromagnétiques. Déjà éprouvés pour des applications terrestres, l’objectif du projet LIFIS est de pouvoir mettre en orbite des modules de communication LiFi afin de démontrer leurs capacités à fonctionner dans les conditions spatiales en s’appuyant sur Loft Orbital.

Projet « Synchrocube »

L’ambition du projet Synchrocube porté par U-Space avec son partenaire principal Syrlinks est de fournir une solution complémentaire ou alternative au système GNSS afin d’assurer des fonctions de synchronisation du temps au sol lorsque les signaux GNSS ne sont pas exploitables.

Pour mener à bien cette mission, U-Space embarquera une charge utile de Syrlinks et l’ensemble des technologies de ses partenaires Anywaves, Comat et Microtec dans une plateforme nanosatellite 6U propulsée. Ce nouveau concept de service de temps sécurisé basé sur une plateforme nanosatellite permettra d’adresser des marchés tels que l’énergie, les télécommunications, les transports intelligents, la finance…

Projet « Radio Occultation & IoD »

L’ambition du projet Radio Occultation & IoD porté par Hemeria est d’accélérer l’accès au marché de 8 technologies nanosatellites issues de la R&D française apportés par Anywaves, Comat, CS Group, Hemeria, Mecano-ID, Steel et Syntony. Les objectifs de ce projet sont à la fois de développer la compétitivité des partenaires via une première utilisation de leur technologie dans un environnement opérationnel, de stimuler les échanges entre ces acteurs pour faire émerger une approche filière dans une optique de résilience face aux écosystèmes concurrents et enfin de déduire de cette expérience une offre récurrente au service de l’écosystème français et européen.

Deux appels à projets sont encore ouverts sur le volet nanosatellites et permettront de soutenir d’ici l’été prochain de nouvelles entreprises proposant des concept scientifiques et technologiques innovants ou des démonstrateurs de service à base de nanosatellites.

Lors de l’événement, la publication de l’appel à projets pour le développement de microlanceurs a également été annoncée.

« Avec les plans France Relance et France 2030, l’Etat investit 2 milliards d’euros dans le secteur spatial pour que la France tienne son rang au niveau mondial et invente les lanceurs, satellites et services spatiaux de demain. Rester une grande nation du spatial est notre ambition stratégique, et nous ne pouvons y arriver que collectivement : avec le CNES, avec nos start-up innovantes, avec nos PME et avec nos grands groupes industriels. L’événement tenu ce jour à Bercy est un point d’étape important dans l’exécution de France Relance et dans le déploiement de ce soutien public », a déclaré Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance en charge du spatial.

(*) Avec 3,4 milliards d’euros de ventes finales en 2020, dont la moitié sur les marchés commerciaux et export et 17 700 emplois directs de haut niveau sur toute la chaîne manufacturière, le secteur spatial français réalise près de 45% des ventes de toute l’industrie spatiale européenne.

Dossier complet des lauréats du volet spatial de France Relance

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This