Sélectionner une page

Une étude révèle les salaires des métiers de l’électronique en France en 2021

Une étude révèle les salaires des métiers de l’électronique en France en 2021
Advertisement

Quelle expertise métier rémunère le mieux ? Quel domaine d’application est le plus généreux ? Dans quelle région ? Les réponses dans une vaste étude sur les salaires dans le domaine de l’électronique et des systèmes embarqués en France menée par le cabinet de recrutement Khonexio.

L’étude – la deuxième du genre après celle de 2020 qui était alors inédite dans ce secteur d’activité – a été menée par David Hourdebaigt, recruteur spécialisé en R&D, électronique, microélectronique et systèmes embarqués depuis huit ans. Elle révèle notamment que depuis l’été 2021 et la reprise économique, une hausse de 4,6 % du salaire à l’embauche a été constatée du fait de « la guerre des talents avec la quête de profils pénuriques », comme le souligne l’auteur de l’étude.

Pour mener à bien cette étude, 19461 personnes ont été interrogées partout en France entre le 4 octobre et le 10 décembre 2021, avec des profils allant de l’ingénieur au directeur, en passant par le chef de projet, et toutes diplômées bac+5 et plus, ce qui constitue la spécialité du cabinet de recrutement Khonexio. Malgré cela, la plupart des disciplines en R&D, électronique, microélectronique et systèmes embarqués ont été analysés dans cette étude.

La donnée « salaire », exprimée en euros bruts annuels, inclut une éventuelle part variable dite financière (primes d’objectif, participation, intéressement) mais exclut tout autre avantage (véhicule de fonction, mutuelle, titres-restaurant, etc.)

L’étude répertorie 24 expertises métier différentes et dresse pour chacune d’elle un salaire moyen en fonction des années d’expérience (du jeune diplômé au senior bénéficiant de 25 années d’expérience) et d’une localisation en région parisienne ou en province. Par exemple, en fonction du type d’expertise et de la zone géographique, il ressort de l’étude qu’un jeune diplômé est rémunéré en moyenne entre 34 250 et 41154 euros bruts par an.

David Hourdebaigt, auteur de l’étude

L’étude aborde également l’influence du secteur applicatif sur le salaire. Dix débouchés sont ainsi passés en revue, du moins rémunérateur (l’automobile) au plus rémunérateur (la défense). De même, le critère géographique impacte également le salaire. Six grandes agglomérations sont ainsi passées au crible et c’est sans surprise Paris (et plus généralement l’Ile de France) qui rémunère le mieux ses ingénieurs, chefs de projets et directeurs en électronique. Toulouse ferme la marche avec, en moyenne, un salaire 16% moins élevé qu’à Paris.

Nous reviendrons plus en détails, très prochainement, sur cette étude et ses principaux enseignements avec son auteur, David Hourdebaigt.

Retrouvez l’intégralité de l’étude en cliquant ici.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This