Sélectionner une page

La voiture électrique deviendra compétitive dès 2024

La voiture électrique deviendra compétitive dès 2024

Une étude publiée ce matin par le Bureau européen des Unions de Consommateurs (BEUC) montre que d’ici à 2024, le coût global moyen d’une voiture électrique sur quatre ans devrait s’aligner sur celui d’un véhicule essence, voire même être plus bas.

Le BEUC a chargé le cabinet de consultants Element Energy de rédiger cette étude. Les calculs sont basés sur le coût total d’exploitation, c’est-à-dire ce que dépense un consommateur pendant la période où il possède son véhicule. Ces coûts comprennent le prix d’achat du véhicule, sa dépréciation, le carburant (électricité ou pétrole), l’entretien et l’assurance.

Pour séduire les consommateurs, l’essor du véhicule électrique devra toutefois s’accompagner d’un parc de bornes de recharge adéquat. « Plus de voitures électriques en circulation nécessitent plus de points de chargement. Les consommateurs ont besoin d’être rassurés que recharger leur voiture sera facile et accessible, que ce soit chez eux, sur leur lieu de travail, ou sur la route », souligne Monique Goyens, Directrice générale du BEUC.

Autre enseignement de l’étude : pendant la durée de vie d’un véhicule à moteur essence ou diesel acheté en 2025, les consommateurs devraient économiser en moyenne entre 4400€ et 9400€ comparé à 2015.

« Quelle que soit leur voiture, les consommateurs devraient pouvoir épargner beaucoup grâce aux technologies économes en carburant. Comparé à 2015, faire le plein d’un véhicule neuf à moteur essence ou diesel acheté en 2025 pourrait faire économiser aux propriétaires en moyenne 6 500€ sur toute la durée de vie du véhicule. Les véhicules électriques ne devraient plus être un privilège réservé à certains mais devenir accessible à tous dans les années 2020 », commente Monique Goyens.

Pour les auteurs de l’étude, des objectifs contraignants de réduction des émissions de CO2 en Europe sont indispensables pour inciter au déploiement des technologies économes en carburant. « Aujourd’hui, les voitures consomment bien plus que ce que prétendent leurs fabricants. Il est grand temps que les véhicules permettent à leurs propriétaires d’économiser de l’argent, pas d’en gaspiller. Cependant, le changement ne va pas s’opérer tout seul. Les décideurs politiques doivent assurer le déploiement des technologies nécessaires. Nous attendons en 2017 une proposition de la Commission européenne pour diminuer les émissions de CO2, y compris une réduction ambitieuse de ces émissions pour les véhicules à l’horizon 2025 et 2030 », conclut Monique Goyens.

Téléchargez l’étude complète (69 pages)

Evolution du coût global moyen pour tous les types de véhicules entre 2015 et 2030

elec-281116

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This