Cette année, malgré la pénurie, les livraisons mondiales de semiconducteurs de tous types devraient établir un nouveau record, dépassant pour la troisième fois depuis 2018 la barre des 1000 milliards d’unités, selon IC Insights. Les livraisons de semiconducteurs devraient en effet croître de 13% en 2021, à 1135,3 milliards d’unités.

L’an passé, malgré la crise sanitaire, les livraisons mondiales de semiconducteurs avaient progressé de 3%, à 1001,5 milliards de pièces. Depuis 1978, le marché des semiconducteurs en nombre d’unités aura ainsi progressé en moyenne de 8,6% par an, passant de 32,6 à 1135,3 milliards de pièces.

Pour 2021, IC Insights prévoit qu’en nombre de pièces, les livraisons de circuits intégrés devraient représenter 33% des livraisons totales de semiconducteurs, contre 67% pour celles de composants optoélectroniques, capteurs/actuateurs et discrets (un secteur baptisé O-S-D pour Optoelectronics, Sensors/Actuators, and Discretes). Avec une part de 38%, les discrets devraient représenter la plus grande partie des expéditions de semiconducteurs, suivis de l’optoélectronique (26%) et des circuits intégrés analogiques (18%). Les catégories de produits qui devraient connaître les plus fortes croissances unitaires en 2021 sont les composants qui ciblent les produits réseau et le cloud computing, les systèmes sans contact, l’électronique automobile, y compris les systèmes autonomes, et les appareils essentiels au déploiement des applications de la technologie 5G, souligne le cabinet d’études. Il y a quarante ans en 1980, les dispositifs O-S-D représentaient 78% des livraisons et les circuits intégrés 22%. Cette répartition en pourcentage est ainsi restée relativement stable au fil des ans.