Les 140 lauréats des concours d’innovation i-Lab et i-Nov ont été dévoilés hier jeudi 4 juillet par le gouvernement, qui annonce deux nouveaux appels à projets pour accompagner la création et la croissance d’entreprises innovantes et fortement technologiques : la 4e vague du concours d’innovation i-Nov, ainsi qu’un appel à projets dédié aux start-up Deep Tech.

Le gouvernement s’est donné pour priorité de faire de la France un pays leader en matière de création et de développement d’entreprises innovantes, notamment nées des avancées de la recherche de pointe française, à fort contenu technologique, ou favorisant les transitions écologique, énergétique ou alimentaire. Le concours d’innovation se décline ainsi autour de 3 volets complémentaires : i-PhD, i-Lab et i-Nov.

Le volet i-PhD, lancé en 2019 en partenariat avec Bpifrance, est le volet amont du concours, pour les jeunes chercheurs. Il vise à attirer les jeunes docteurs vers la création de start-up technologiques, en lien avec les structures de transfert de technologie et les laboratoires de recherche publique. Chaque lauréat bénéficiera d’un accompagnement spécifique (mentorat, formation, Summer Camp).

Pour en savoir plus et candidater (avant le 15 octobre 2019)

Le volet i-Lab du concours valorise les résultats de la recherche publique à travers la création d’entreprises à technologies innovantes. Organisé par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en partenariat avec Bpifrance, il finance les meilleurs projets de recherche et de développement pour la finalisation du produit, procédé ou service technologique innovant, grâce à une aide financière (jusqu’à 600 000 euros par projet, pour un budget de 20 millions d’euros au total) et un accompagnement adapté. En 21 ans d’existence, i- Lab est devenu un point de passage privilégié pour les porteurs de projets et un label de qualité unanimement reconnu par les investisseurs Deep Tech.

Pour l’édition 2019, le jury d’experts a distingué 75 lauréats parmi les 468 candidatures reçues au concours national, en particulier dans le domaine de l’électronique, de la santé, du numérique et des technologies logicielles, de la chimie et de l’environnement.

Pour en savoir plus 

Le volet i-Nov soutient des projets d’innovation au potentiel particulièrement fort pour l’économie française portés par des start- up et des P.M.E., afin de favoriser l’émergence d’entreprises leaders dans leur domaine et pouvant prétendre à une envergure mondiale. Il permet de cofinancer des projets de recherche, développement et innovation, dont les coûts totaux se situent entre 600 000 et 5 millions d’euros, et de contribuer à l’accélération du développement et de la mise sur le marché de solutions innovantes, à fort contenu technologique. A travers le programme des investissements d’avenir, il mobilise jusqu’à 80 millions d’euros par an autour de thématiques comme la révolution numérique, la transition écologique et énergétique, la santé, la sécurité, etc.

La 2e vague du concours a retenu 65 lauréats pour un montant total de 37 millions d’euros ; la 3e vague, clôturée en mai 2019, est actuellement en cours d’instruction.

Les fiches techniques des lauréats i-Nov

Nouvelle édition du concours d’innovation i-Nov

Le gouvernement a lancé hier la 4e vague du concours d’innovation i-Nov : comme pour les précédentes éditions, les start-up et P.M.E. candidates auront la possibilité de porter à la connaissance de l’ADEME, Bpifrance et FranceAgriMer, leurs projets autour de 9 thématiques.

4 thématiques sont opérées exclusivement par l’ADEME : Ville en transition ; Adaptation au changement climatique ; Performance environnementale des bâtiments ; Économie circulaire.

4 thématiques sont opérées exclusivement par Bpifrance : Santé – Chirurgie du futur ; Numérique Deep Tech ; Espace ; French Fab – Matériaux innovants.

Consulter le cahier des charges et déposer un projet (avant le 8 octobre 2019 à 12h) : sur le site de l’ADEME ; sur le site de Bpifrance

Un nouvel appel à projets pour soutenir des programmes d’accompagnements dédiés aux start-up Deep Tech

La création de start-up à fort contenu technologique, dites Deep Tech, résulte d’un rapprochement entre la recherche publique, les entrepreneurs et les investisseurs et, en particulier, d’une meilleure articulation entre les acteurs de l’accompagnement et de l’accélération des start-up Deep Tech.

L’enjeu du nouvel appel à projets « Programmes d’accompagnements dédiés aux start-up Deep Tech », financé par le Programme d’investissements d’avenir, est d’inciter les acteurs déjà présents dans les territoires à se renforcer, à collaborer et à structurer des programmes de soutien au développement d’entreprises Deep Tech. Ces initiatives pourront également contribuer au rapprochement entre les sociétés d’accélération du transfert de technologie (SATT), les incubateurs, les accélérateurs et les écosystèmes de la French Tech.

Opéré par Bpifrance, cet appel à projets s’inscrit dans une logique d’amorçage de programmes d’accompagnement novateurs : les projets sélectionnés bénéficieront d’un financement sous forme de subventions dont le montant ne pourra dépasser 50% du coût total du projet, celui-ci devant être compris entre 500 000 et 3 millions d’euros. Il complète les dispositifs en faveur de la Deep Tech lancés par l’Etat dont la gestion est confiée à Bpifrance, notamment les SATT, le fonds French Tech Seed et le Concours d’innovation.

Pour consulter le cahier des charges et déposer un projet (avant le 30 septembre 2019)