Sélectionner une page

1705 entreprises de sous-traitance électronique en Europe dont 175 en France ?

1705 entreprises de sous-traitance électronique en Europe dont 175 en France ?

[Mise à jour] Selon l’étude annuelle publiée par in4ma (information 4 manufacturers), les revenus des 1705 entreprises de sous-traitance installées en Europe ont représenté 35,075 milliards d’euros en 2016, en hausse de 3,2% par rapport à 2015. Dieter G. Weiss, l’auteur de l’étude, souhaite dénoncer les « fake news » qui, selon lui, sont à la base de bon nombre d’études de marché souvent américaines. A vous de juger…

Mise à jour : le SNESE conteste l’estimation d’in4ma et affirme qu’il y a bien 518 entreprises de sous-traitance électronique exerçant en France au 1er janvier 2018 et non 175 comme le prétend in4ma (voir les explications détaillées du syndicat professionnel).

L’étude d’in4ma ne prend en compte que les entreprises de sous-traitance dont l’assemblage de cartes est au cœur de leurs prestations et exclut, par exemple, celles qui réalisent des prestations de câblage. L’étude est géographiquement cantonnée à l’Europe, excluant notamment les pays du Maghreb. Avec ce cadrage, in4ma dénombre 1705 entités légales de prestations EMS en Europe, appartenant à 1400 entreprises différentes.

Les chiffres de marché publiés par Dieter G. Weiss ont été obtenus en additionnant patiemment les résultats publiés par chaque entreprise. C’est pourquoi les données de l’étude publiée début septembre s’arrêtent à 2016, car les trois plus importants sous-traitants installés en Europe (Foxconn, Flex et Jabil) n’ont à ce jour pas encore publiés pour les pays concernés (Hongrie, République tchèque, Slovaquie, Pologne). Les montants pour 2017 ne seront disponibles qu’en novembre-décembre 2018, affirme Dieter G. Weiss.

Ainsi, selon cet expert, l’industrie de la sous-traitance d’assemblage de cartes en Europe de l’Ouest a représenté 17,5 milliards d’euros en 2015, à comparer à 16,46 milliards d’euros pour l’Europe de l’Est. En 2015, l’industrie de la sous-traitance en en Allemagne, Suisse et Autriche a représenté 7,7 milliards d’euros, à comparer à environ 2,3 milliards d’euros pour la France et 2,3 milliards d’euros également pour le Royaume-Uni.

Selon les données que nous a communiquées Dieter G. Weiss, l’industrie de la sous-traitance d’assemblage de cartes électroniques en France a représenté 2,48 milliards d’euros en 2017 (+2,6% par rapport à 2016), 2,418 milliards en 2016 (+4,3% par rapport à 2015) et 2,318 milliards en 2015. Ces montants ont été obtenus en s’appuyant sur les 175 entreprises de sous-traitance d’assemblage de cartes dans l’Hexagone dénombrées par Dieter G. Weiss, pour un effectif de 13200 personnes. L’auteur estime ainsi que la France est le cinquième pays européen pour la sous-traitance électronique, derrière l’Allemagne, la République tchèque -Slovaquie, la Hongrie et la Pologne.

Cette étude vaut surtout pour les évolutions qu’elle met en lumière. Car sa base de calcul est très différente de celle du SNESE, par exemple. En effet, le SNESE dénombre 517 entreprises (code NAF 2612 Z) exerçant durablement le métier de fabricant d’électronique pour le compte de tiers fin 2016 (voir document) pour un effectif d’environ 24 000 personnes et un chiffre d’affaires de l’ordre de 5 milliards d’euros.

Lire l’article polémique de Dieter G. Weiss sur Linkedin “No more fake news about EMS Europe

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This