Sélectionner une page

ACC inaugure à Douvrin sa première gigafactory de batteries de 850 M€

ACC inaugure à Douvrin sa première gigafactory de batteries de 850 M€

Société commune entre Stellantis, Mercedes-Benz et TotalEnergies, au travers de sa filiale Saft, Automotive Cells Company (ACC) a inauguré mardi sa gigafactory de batteries sur le site de Billy-Berclau/Douvrin en France. Cette gigafactory représente un investissement de 850 millions d’euros.

Avec une capacité de production initiale de 13 gigawatt-heure (GWh), qui passera à 40 GWh d’ici 2030, le site fabriquera des batteries Lithium-Ion avec une empreinte CO2 minimale. La première des trois unités de production européennes du site sera ainsi opérationnelle avant fin 2023. Avec la mise en place de deux autres gigafactories à Kaiserslautern (Allemagne) en 2025 et à Termoli (Italie) en 2026, ACC compte atteindre 120 GWh à pleine capacité industrielle d’ici 2030.

Fondée en 2020, ACC aura ainsi inauguré sa première gigafactory deux ans et demi après la création de l’entreprise. Opérant dans le monde de la technologie des batteries pour véhicules électriques, ACC est une joint-venture entre Stellantis, Mercedes-Benz et TotalEnergies, au travers de sa filiale Saft à l’origine de la technologie utilisée par ACC. Cette initiative est soutenue par la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Union européenne.

ACC possède un centre de R&D opérationnel depuis 2020 à Bruges, près de Bordeaux, qui a développé la technologie de batterie et une usine pilote de pointe à Nersac, dans la région Nouvelle Aquitaine, qui a mis en œuvre le procédé industriel.

Cette première gigafactory compte plus de 60 000 m2 d’ateliers, avec une première ligne de production d’une capacité de plus de 13 GWh pour atteindre une capacité de 40 GWh en 2030. Le développement d’ACC s’accompagne de la montée en puissance d’une main d’œuvre locale et qualifiée, avec la création d’environ 2000 emplois directs à l’horizon 2030.

Bénéficiant des derniers standards en matière de sécurité et de gestion environnementale, le site affichera une consommation d’eau industrielle 5 à 10 fois inférieure à celle d’une usine de fabrication automobile standard et recyclera 90% de ses déchets. Le site dispose de la classification SEVESO, réglementation européenne qui vise à maintenir un haut niveau de prévention et permet de garantir le plus haut degré d’exigence et de maîtrise en termes de sécurité.

ACC s’est engagé à sourcer les matériaux stratégiques qui composent ses batteries (cobalt, lithium, cuivre ou encore nickel) auprès de fournisseurs exemplaires en termes de respect de l’environnement et des droits humains, ainsi qu’à contribuer activement au développement des filières nécessaires à leur recyclage.

« Nous sommes fiers d’avoir développé une technologie de batterie en France, dont la production sur nos trois sites en France, en Allemagne et en Italie illustre notre volonté de souveraineté industrielle européenne dans un secteur stratégique aujourd’hui dominé par la concurrence asiatique, qui représente 85% de la production mondiale de batteries. Avec cette inauguration, tous les collaborateurs d’ACC s’engagent à contribuer à la transition écologique des transports par la production de batteries innovantes », souligne Yann Vincent, directeur général d’ACC.

« La nouvelle usine d’ACC marque une étape-clé dans la transformation de l’Europe pour rendre son industrie automobile plus résiliente, plus compétitive et plus durable, y compris à l’ère de l’électricité. Avec nos partenaires, nous développerons et produirons des cellules et des modules de batterie de haute technologie au cœur de l’Europe, ce qui permettra à Mercedes-Benz de construire des voitures électriques attractives pour le monde entier », a déclaré Ola Källenius, CEO de Mercedes-Benz.

« Cette inauguration est l’aboutissement des efforts entrepris depuis plusieurs années pour créer ACC, avec l’objectif d’en faire un leader européen de l’industrie des batteries, sur la base d’une technologie développée en France. Le démarrage de la production de batteries sur le site même où Stellantis produisait – et produit toujours – des moteurs à combustion interne est un symbole fort. Il montre comment l’anticipation et le dialogue constructif avec nos parties prenantes – syndicats, salariés, grands industriels, élus locaux et régionaux, Etat – peuvent contribuer à construire un avenir pour nos salariés dans un contexte de forte mutation de notre industrie. La dynamique d’ACC permettra d’équiper les véhicules électriques de Stellantis de batteries de haute technologie, au service d’une mobilité propre, sûre et abordable pour tous », a commenté Carlos Tavares, p-dg de Stellantis.

« Nous sommes heureux d’inaugurer aujourd’hui la gigafactory de Billy-Berclau et d’avoir apporté, à travers notre filiale Saft, la technologie et le savoir-faire nécessaire à ce projet. En tant que compagnie multi-énergies, TotalEnergies contribue à la transition énergétique de l’Europe qui suppose l’électrification des usages. Notre contribution au développement d’ACC, comme nos investissements dans le développement de batteries, le déploiement des infrastructures de recharge et la production d’électricité, notamment renouvelable, s’inscrivent dans ce cadre. TotalEnergies contribue ainsi à la transformation du paysage énergétique européen et à l’émergence d’une économie plus durable », a déclaré Patrick Pouyanné, p-dg de TotalEnergies.

Le projet ACC à Billy-Berclau/Douvrin a reçu le soutien du gouvernement français, des régions Hauts-de-France et Nouvelle-Aquitaine, du parc industriel Artois-Flandres et des communautés d’agglomérations de Béthune-Bruay (CABBALR) et de Lens-Liévin (CALL).

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This