Le conseil d’administration du Centre Suisse d’Electronique et de Microtechnique, a nommé Alexandre Pauchard comme nouveau directeur général du CSEM. Il prendra ses fonctions le 18 janvier 2021, et succédera ainsi à Mario El-Khoury, qui depuis 2009 a dirigé l’institution qui se veut un trait d’union entre la recherche et l’industrie, en traduisant les résultats de la recherche en procédés ou produits innovants.

Après 11 ans passés à la tête de l’institution, Mario El-Khoury, 57 ans, va quitter ses fonctions pour se consacrer à des projets personnels. Il sera remplacé par Alexandre Pauchard, qui officie actuellement au sein de l’entreprise BOBST.  

Arrivé au CSEM en 1994, Mario El-Khoury, ingénieur libano-suisse, avait d’abord endossé plusieurs fonctions cadre avant d’être nommé directeur général en 2009. Durant son mandat, il a œuvré avec succès pour positionner le CSEM comme un acteur incontournable pour le développement et le transfert de technologies, en faveur des entreprises suisses. Partisan de l’innovation sous toutes ses formes, fervent défenseur du maintien des unités de production en Suisse, il a déployé des stratégies pour porter la digitalisation au sein des PME du pays, afin d’en garantir la compétitivité, souligne le centre.

Sous sa direction, l’effectif du CSEM est passé de 387 à 525 personnes. Son mandat a été marqué par la création du centre photovoltaïque PV-Center en 2013, l’essor des medtech et de la fabrication additive ou encore le lancement de la T-Touch de Tissot, première montre connectée suisse, dont le CSEM a réalisé le système d’exploitation, et le cadran solaire.

Alexandre Pauchard

Responsable de la R&D du groupe BOBST, Alexandre Pauchard, 49 ans, reprendra les rênes de l’institution dès le 18 janvier 2021. Il gérera conjointement avec Mario El-Khoury la Direction du CSEM jusqu’au départ de ce dernier, le 28 février 2021 prochain. Ayant vécu en Californie et à Zürich, diplômé en physique de l’ETH Zürich et docteur en microtechnique de l’EPFL, Alexandre Pauchard apporte son expérience technique et managériale. Des éléments clé pour le CSEM, dont la suite des opérations sera placée sous le signe de la continuité.