Sélectionner une page

All Circuits se profile en tête de pont du renouveau de la production électronique en France

All Circuits se profile en tête de pont du renouveau de la production électronique en France

Jeudi 30 juin, le sous-traitant All Circuits a inauguré en grande pompe l’agrandissement de son usine historique de Meung-sur-Loire. Le site va disposer de 13 lignes de production CMS, ce qui en fera le premier site de production de cartes électroniques en France. Une usine de grandes séries pour l’automobile sur laquelle le groupe compte s’appuyer pour doubler son chiffre d’affaires en deux ans.

Les planètes sont alignées pour une renaissance de la production électronique en France : tel est le message qu’a voulu faire passer hier Bruno Racault, président du groupe ALL Circuits, à l’occasion de l’inauguration d’une extension de 6000 m2 pour la construction d’une unité de production 4.0 qui s’ajoutent aux 18 000 m2 existants de l’usine de MSL Circuits à Meung-sur-Loire, dans le Loiret.

Le groupe, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 294 millions d’euros en 2021, estime qu’il peut disposer des commandes pour doubler son chiffre d’affaires dans les deux ans. Trois raisons justifient cette ambition : le progrès technologique des machines qui permet aujourd’hui de rivaliser en compétitivité avec la Chine, la volonté des clients de localiser la production près de leur marchés notamment pour des impératifs écologiques et de coût logistiques et enfin la formidable fenêtre de tir que représente l’avènement de la voiture électrique.

En dix ans, la vitesse de pose des machines de report de composants est passée de 15 000 à 150 000 CMS par heure et l’inspection optique avec des machines d’inspection automatique 3D a remplacé le contrôle des cartes par des opérateurs. Ce bond en avant technologique avec tous les bienfaits de l’industrie 4.0. fait qu’aujourd’hui le coût de la main-d’œuvre directe pèse moins de 5% dans le coût de production des produits. L’usine de Meung-sur-Loire a réussi dans ce contexte a abaissé son taux de défauts à 2 ppm (2 rebuts par million de cartes). « Qualité, time to market, empreinte carbone. Ces avantages dépassent le différentiel de 2% à 3% sur le coût de production qui subsiste encore avec la Chine », explique Bruno Racault. S’y ajoute l’appétence des clients pour une localisation de la fabrication de leurs produits près de leurs marchés pour des raisons éthiques, de sécurisation de la chaîne logistique et de coût des transports, mais aussi pour des impératifs écologiques de réduction de l’empreinte carbone. Et Bruno Racault de citer l’exemple d’une start-up française dont le produit a été en 2021 le jouet électronique le plus vendu sur la première plateforme mondiale d’e-commerce. Les dirigeants voulaient relocaliser la production en France. Au prix d’une reconception du produit par les équipes d’All Circuits, le temps de production et d’assemblage du produit est passé de 15 minutes à 30 secondes, justifiant sa relocalisation.

Enfin l’avènement du véhicule électrique ouvre des perspectives nouvelles avec une profusion de nouvelles cartes (contrôle moteur, contrôle de la batterie, gestion de différentes tensions 12V, 48V, etc, mais aussi bornes de recharges publiques et chez les particuliers). All Circuits, qui est positionné depuis l’origine sur les grandes séries pour l’automobile dispose des atouts pour gagner ces marchés et monter en gamme. Aujourd’hui, le prix moyen des cartes produits à l’usine de Meung-sur-Loire est de 7 euros, mais l’unité produit déjà des cartes de puissance pour le véhicule électrique à 100 euros l’unité.

Le dirigeant nourrit l’espoir que ce mouvement vers un renouveau de la production électronique en France incitera les fabricants de machines, puis les fabricants de composants et enfin les fabricants de systèmes électroniques à emprunter le même chemin pour réindustrialiser le pays.

Une inauguration en présence du ministre de l’agriculture Marc Fesneau. All Circuits a bénéficié du plan France Relance pour son projet

Pour le 54e fournisseur mondial de cartes électroniques, avec l’agrandissement de son outil de production qui intégrera à terme 13 lignes de production de cartes, l’usine de Meung-sur-Loire devient la plus importante unité de ce type en France, en termes de volume d’activité, de pièces livrées par jour et de chiffre d’affaires.

Créée à l’origine par Valeo en 1992, l’usine de Meung-sur-Loire a ensuite été cédée au sous-traitant Jabil Circuit dix ans plus tard. Le géant américain, qui a plus de 80 usines dans le monde, a bien failli faire disparaître le site, qui avait perdu 70% de son CA, avant de le revendre pour l’euro symbolique, ce qui a conduit à la création de All Circuits en 2012. Aujourd’hui quelque 200 000 cartes sont produites chaque jour à l’usine de Meung-sur-Loire. Le site emploie près de 600 salariés répartis pour moitié entre opérateurs et cadres et techniciens. A terme, l’effectif du site devrait atteindre 800 personnes.

Huit mois de travaux, un investissement d’environ 8 millions d’euros ont été nécessaires pour la construction de cette unité de production de 6000 m2. A terme, elle abritera les 13 lignes de production de cartes du site, tandis que le batîment d’origine prendra en charge les opérations d’assemblage des produits finis. Le sous-traitant a bénéficié de subventions dans le cadre du plan de relance (800 000 euros pour le bâtiment construit en moins de 9 mois ; 800 000 euros pour l’acquisition des machines). S’y ajoutent 300 000 euros pour accélérer la fabrication en France de l’électronique de puissance des prochaines générations de véhicules électrique au titre du projet PREMS (PoweR Electronic Manufacturing Services) lancé avec ses confrères Lacroix et Actia (voir notre article).

Le groupe ALL Circuits emploie 2000 salariés répartis sur 4 sites dans le monde : MSL Circuits à Meung-sur-Loire (600 personnes) ; BMS Circuits à Bayonne (300 personnes), GDL Circuits au Mexique (200 personnes) et TLS Circuits e Tunisie (800 personnes), ainsi qu’un bureau d’études AC Technologies à Angers (une vngtaine de salariés).

ALL Circuits couvre l’ensemble des étapes de la conception, à la fabrication et à la livraison des matériels électroniques : design, industrialisation, achats des composants, assemblage des composants sur cartes, intégration des matériels, logistique et SAV.  La production est principalement destinée, à 70%, au secteur automobile (calculateurs, climatisation, direction assistée) et aux secteurs d’industrie, l’énergie, la communication et l’IoT, le médical ou encore la domotique.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

février 2024
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
26272829  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This