Le gouvernement vient d’annoncer les quatre premiers lauréats de l’appel à projets sur la souveraineté dans les réseaux de télécommunications du plan de relance. Ces projets, issus de régions différentes, proposent des usages innovants de la 5G dans des secteurs diversifiés : l’industrie, mais aussi les services publics ou la santé.

Cet appel à projets permet de soutenir le développement en France de cas d’usages innovants de la 5G, à l’image du projet Vertical ISS, dédié au développement des usages hospitaliers de la 5G, ou du projet CRIIoT, dédié au développement des objets connectés industriels critiques (aéronautique, ferroviaire).

Les quatre premiers lauréats d’un appel à projets ouvrent la voie aux usages innovants de la 5G. Le lancement d’une large consultation prévoit d’en accélérer le développement. Ils ont été sélectionnés dans le cadre de la première vague d’un appel à projets, ouvert jusqu’en juin prochain, via le plan de relance.

Les 4 premiers lauréats :

  • Alsatis pour le projet 5G Vertical ISS de localisation à distance et la disponibilité d’équipements médicaux ;
  • Thales SIX GTS pour le projet Beyond 5 des solutions indépendantes et résilientes aux entreprises voulant diversifier les applications 5G et post-5G ;
  • Sequans pour le projet CRIIoT de connexion sécurisée des usages d’objets industriels ;
  • Alcatel-Lucent International, filiale de Nokia, pour le projet Euro-CDIC de création d’un centre européen d’expertise technologique R&D « cybersécurité de réseaux ».

Détail des quatre projets lauréats de l’appel à projets

Lancement d’une consultation sur la stratégie d’accélération sur la 5G

Le gouvernement a également lancé une consultation sur la stratégie d’accélération sur la 5G et les futures technologies de réseaux de télécommunications dans le cadre du quatrième programme d’investissements d’avenir (PIA4).

Cette consultation vise à recueillir les retours, avis et expertises de l’ensemble des parties-prenantes (industriels, chercheurs, fédérations professionnelles, collectivités territoriales, associations, particuliers…) sur cette stratégie, et sera accompagnée d’un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour identifier les premiers projets concrets qui seront soutenus.

Cette stratégie pourra ainsi développer des solutions sur les réseaux télécoms (indépendance technologique) et les maîtriser de bout en bout (indépendance d’exploitation). Ce faisant, elle développera à la fois : les usages 5G au profit de l’industrie et des territoires ; l’offre française sur les réseaux télécoms 5G et du futur ; la R&D télécoms ; la formation sur les technologies de réseaux.

Plus d’informations sur la stratégie d’accélération de la 5G