Sélectionner une page

Alstom compte réduire le coût de ses achats de 250 M€ par an

Alstom compte réduire le coût de ses achats de 250 M€ par an

Recentré sur le transport ferroviaire, Alstom a présenté cette semaine, à l’occasion d’une réunion avec les investisseurs et analystes financiers, les priorités stratégiques, opérationnelles et financières du groupe pour 2020. Dans ce cadre, le groupe ferroviaire, qui consacre 4 milliards d’euros à ses achats de produits, a notamment l’intention de réaliser des économies sur ses achats de 250 millions d’euros par an, et d’accroître la part de ses productions en dehors de l’Europe de l’Ouest.

Alstom conçoit et propose des systèmes, équipements et services pour le secteur ferroviaire avec une large gamme de solutions – des trains à grande vitesse aux métros et tramways – des solutions de maintenance et de modernisation ainsi que des solutions d’infrastructure et de signalisation. En 2014/15, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 6,2 milliards d’euros et enregistré pour 10 milliards d’euros de commandes. Alstom, dont le siège est basé en France, est présent dans plus de 60 pays et emploie actuellement 32 000 personnes.

Le groupe a présenté sa stratégie 2020 qui repose sur cinq piliers : une organisation orientée client, une gamme complète de solutions, l’innovation créatrice de valeur, l’excellence opérationnelle et environnementale et une culture fondée sur la diversité et l’entrepreneuriat. Cette stratégie doit conduire à une croissance organique de 5% par an de son chiffre d’affaires d’ici 2020 et à une marge d’exploitation ajustée d’environ 7%  à la fin de la décennie.

Alstom opère sur un marché en croissance constante de 2,8% par an. La demande reste forte, du fait de l’urbanisation croissante et des préoccupations environnementales. Le transport urbain demeure le segment de marché qui connait la plus forte hausse (+4,1 % par an).

Localiser la production et l’ingénierie près des clients

Production-310316Pour satisfaire les besoins croissants en mobilité des clients, la capacité à localiser la production et l’ingénierie devient également un facteur décisif. Dans ce contexte, Alstom a défini une ambition claire pour 2020 : devenir le partenaire privilégié des villes, des pays et des opérateurs, pour répondre à leurs besoins en termes de mobilité. Cela signifie devenir un acteur de premier plan dans toutes les régions du monde et sur tous les segments de marché.

L’entreprise est organisée en régions autonomes, disposant chacune de leur propre chaine d’approvisionnement pour répondre aux besoins locaux en s’appuyant sur des ressources et des forces locales. Ces régions tissent un réseau de sites industriels et de partenariats stratégiques à travers le monde. Le renforcement de ce réseau et des compétences locales va engendrer 300 millions d’investissements supplémentaires au cours des trois prochaines années. Les implantations à la fois industrielles et bureaux d’études continueront de croître à l’international, tandis qu’elles seront adaptées en Europe en fonction de la charge, prévient également le groupe.

Alstom revendique la gamme de solutions la plus large du secteur, qui va des composants aux trains, de la signalisation et des services aux systèmes entièrement intégrés, et détient des positions de premier plan sur chaque segment de marché. D’ici 2020, la signalisation, les systèmes et les services devraient représenter 60 % du chiffre d’affaires d’Alstom, contre 47% lors du dernier exercice. Côté innovation, l’entreprise a pour objectif que 30% de ses commandes proviennent de produits nouvellement développés d’ici 2020.

60% du coût de ses produits provient des achats

Alstom-310316Alstom a également pour objectif de réduire ses coûts pour compenser la baisse des prix au niveau mondial et contribuer à l’amélioration des marges. Les approvisionnements constituent un poste clé de la compétitivité du groupe : 60% du coût de ses produits provient des achats, ces derniers ayant ainsi représenté environ 4 milliards d’euros lors du dernier exercice. 750 fournisseurs couvrent 80% de ses besoins et Alstom peut s’appuyer sur 90 partenaires globaux (50% des dépenses) qui l’accompagnent partout dans le monde. Les économies en termes d’achats devraient s’élever à 250 millions d’euros par an. 50% de cette économie sera réalisée sur les volumes (négociation sur davantage de produits par fournisseur), 30% par une approche « design to cost » pour privilégier notamment les achats de sous-systèmes sur catalogue et, enfin 20% proviendra d’une augmentation de la part des achats dans les pays à bas coût, singulièrement en Inde.

Enfin, Alstom a l’ambition d’accroître de façon significative la diversité de ses effectifs et s’est fixé, pour cela, l’objectif d’avoir 25% de femmes à des postes de direction et 50% de cadres supérieurs non européens dans cinq ans.

Voir le détail de la présentation de la stratégie 2020 d’Alstom

Objectif2020-310316

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2023
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This