Alstom va assurer le renouvellement et l’automatisation du métro de Marseille pour un montant de 430 millions d’euros financés par la Métropole Aix-Marseille-Provence. Dans le cadre de ce contrat, Alstom développera, fournira et installera le système d’exploitation et les équipements du pilotage automatique des deux lignes du réseau.

Il mettra également en service 38 nouvelles rames de métro sur pneu (4 voitures) et modernisera l’ensemble des moyens audiovisuels d’information voyageurs en station. La mise en service des nouvelles rames est prévue en 2024.Les rames circuleront en mode semi-automatique avec conducteurs jusque mi-2025 sur la ligne M2 et jusqu’à 2026 pour la ligne M1, puis passeront en automatisme intégral.

Basées sur les solutions de métro sur pneus d’Alstom, les nouvelles rames bénéficieront des dernières avancées technologiques au bénéfice des voyageurs, mais aussi afin d’en faciliter la maintenance. D’une longueur de 65 mètres, chaque rame de 4 voitures en configuration « boa » pourra transporter jusqu’à 500 passagers. Elles consommeront 25% d’énergie en moins que les rames actuellement en service grâce notamment au freinage électrique (jusqu’à 0 km/h), à l’éclairage LED et d’autres optimisations.

Concernant le système d’automatisation, Alstom fournira sa solution Urbalis 400, déjà déployée sur plus de 1500 kilomètres de lignes de métro dans le monde. Le métro marseillais bénéficiera d’un système éprouvé et continuellement enrichi (ordinateurs de bord équipés des dernières technologies, calculateurs sécuritaires et disponibles à plus de 99%, chaine de localisation par balises…). Alstom équipe aujourd’hui 25% des automatismes CBTC de métro en service (60 lignes dont 28 en automatisme intégral).

Au total, plus de 400 personnes en France travailleront sur ce projet dont plus de 60 sur le territoire de la Métropole Aix-Marseille-Provence. Des emplois seront également générés chez nos fournisseurs en France mais aussi au sein de la Métropole pour les activités d’installation et de déploiement du système de signalisation.

Alstom s’appuiera sur l’excellence des compétences de six de ses sites français : Aix-en-Provence pour le pilotage du projet, Valenciennes pour la conception, l’aménagement intérieur, l’assemblage, les essais et la validation des rames, Ornans pour les moteurs, Le Creusot pour les bogies, Villeurbanne pour l’informatique embarquée, l’information voyageurs, la maintenance prédictive et les équipements du système de signalisation, et Saint-Ouen pour la coordination du design artistique, le développement et l’intégration du système de signalisation.

Alstom propose une gamme complète d’équipements et de services, des trains à grande vitesse, métros, tramways et e-bus aux systèmes intégrés, services sur mesure, infrastructure, signalisation et solutions de mobilité digitales. Alstom a enregistré un chiffre d’affaires de 8,1 milliards d’euros et 12,1 milliards d’euros de commandes sur l’exercice 2018/19. Basé en France, Alstom est présent dans plus de 60 pays et emploie 36 300 personnes. Ses quelque 8 900 employés en France sont détenteurs d’un savoir-faire destiné à servir les clients français et internationaux. Plus de 25 000 emplois sont générés en France auprès de ses 4 500 fournisseurs français.