Pour son dernier trimestre fiscal, Analog Devices, fabricant américain de semiconducteurs spécialisé dans l’analogique, publie un chiffre d’affaires trimestriel de 1443 M$, en baisse de 6% par rapport au même trimestre de l’exercice précédent, pour un bénéfice net de 277,7 M$, contre 404,9 M$ il y a un an.

Le fabricant de circuits analogiques termine ainsi son année fiscale sur un chiffre d’affaires annuel de 5,991 milliards de dollars, en baisse de 3,8% par rapport aux 6224,7 M$ de l’exercice précédent, pour un bénéfice net de 1363 M$, contre 1507 M$, un an plus tôt. Le fabricant américain a réalisé 50%de ses ventes annuelles sur le marché industriel, 21% dans les télécommunications, 16% sur le marché automobile et 13% à destination du marché de l’électronique grand public.

« Analog Devices a enregistré de solides résultats pour le quatrième trimestre et pour l’année, malgré une incertitude macroéconomique et commerciale persistante. Au cours de l’année, nous avons généré des revenus de 6 milliards de dollars et géré efficacement nos coûts, tout en continuant de hiérarchiser les investissements stratégiques pour favoriser l’innovation. Notre portefeuille de produits diversifié de technologies de pointe est bien placé pour résoudre les problèmes de nos clients et s’aligne sur les tendances qui façonneront l’avenir du secteur. Nous sommes dans une position concurrentielle supérieure et la demande revient pour livrer notre prochain chapitre de croissance », a commenté Vincent Roche, président et CEO d’Analog Devices.

Pour le trimestre en cours, le fabricant de semiconducteurs pour applications de traitement du signal vise un chiffre d’affaires de 1,3 milliard de dollars +/- 50 M$.