La start-up grenobloise Aryballe, pionnière de l’olfaction digitale, annonce son titre de lauréate du Plan France Relance, dans le cadre du projet Résilience/Industrie. Une subvention de 1,1 million d’euros attribuée à l’entreprise doit contribuer à soutenir le développement de sa technologie d’olfaction digitale via le développement d’une ligne pilote.

Destinée à la fabrication des capteurs Aryballe, basés sur la photonique sur silicium, elle pourrait permettre à terme, la création de 41 emplois dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Face à la crise sanitaire du Covid-19, le Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance a débloqué 150 millions d’euros pour soutenir les entreprises les plus innovantes en Régions. Aryballe consacrera cette aide d’état au développement de sa production industrielle sur le territoire national. Sa ligne pilote de pointe produira des capteurs d’odeur miniaturisés, universels et à faible coût, en fort volume. Aryballe pourra ainsi répondre aux besoins mondiaux grandissants en matière d’olfaction digitale, dans l’industrie des arômes et fragrances, et les secteurs de l’automobile et de l’électroménager. L’entreprise iséroise compte également adresser de nouveaux marchés.

« Les chefs d’entreprises multiplient les initiatives novatrices pour rester compétitifs et se démarquer dans l’économie digitale et post-pandémique de demain. Grâce au soutien de France Relance, nous allons intensifier notre production et répondre à la demande croissante de clients, pariant sur la valeur ajoutée de l’olfaction digitale. Soutenue par le machine learning, elle leur permet d’accélérer leurs projets R&D, de réduire leurs coûts de maintenance ou encore d’améliorer l’expérience et à la satisfaction client », analyse Sam Guilaumé, directeur Général d’Aryballe.

La sélection d’Aryballe au titre du plan France Relance succède à sa levée de fonds de 7 millions d’euros en juillet 2020 auprès d’investisseurs d’Europe, d’Amérique du Nord et d’Asie. Ce tour de table avait porté le financement total de l’entreprise à 17 millions d’euros.

Basée à Grenoble, Aryballe combine la biochimie, l’optique avancée et le machine learning pour reproduire le sens de l’odorat humain. Créée en 2014, Aryballe a lancé son premier nez digital début 2018. Rapide, portable et sensible à des centaines d’odeurs, NeOse Pro capture les signatures olfactives et permet leur visualisation et leur analyse grâce à des solutions logicielles, pour une meilleure prise de décision en R&D, contrôle qualité, production et expériences client.