Sélectionner une page

Attention, le prix des mémoires flash va remonter au 2e trimestre

Attention, le prix des mémoires flash va remonter au 2e trimestre

Engluée dans la pénurie de puces, l’industrie électronique joue de malchance. Alors que le prix des mémoires flash devait fortement baisser au premier semestre, un incident de production dans les usines au Japon du duo Kioxia/Western Digital change la donne. Leurs prix devraient ainsi repartir à la hausse au 2e trimestre.

Western Digital a annoncé mercredi que la contamination de certains matériaux utilisés dans ses processus de fabrication s’est produite et affecte les opérations de production de mémoires flash dans ses co-entreprises avec Kioxia (ex-Toshiba Memory) de Yokkaichi et Kitakami. L’évaluation actuelle de Western Digital de l’impact est une réduction de sa disponibilité en mémoires flash d’au moins 6,5 exaoctets. Selon TrendForce, les bits endommagés représentent 13% de la production de Western Digital au 1e trimestre et environ 3% de la production totale de l’année.

Kioxia a également confirmé l’avarie qui s’est produite dans son usine de Yokkaichi dans la préfecture de Mie et dans son usine de Kitakami dans la préfecture d’Iwate, affectant partiellement la production de mémoires flash 3D, sans toutefois chiffrer le préjudice. En estimant que le préjudice pour Kioxia sera équivalent à celui de Western Digital, les répercussions sur le marché seront donc importantes. Le Japonais ne prévoit toutefois pas que les livraisons des mémoires flash NAND 2D conventionnelles seront affectées.

Selon le cabinet d’études taïwanais TrendForce, la part de marché combinée de WDC/Kioxia dans les mémoires flash NAND atteignait 32,5% au troisième trimestre. Les conséquences de cet incident pourraient faire grimper le prix des flash NAND de 5% à 10% au deuxième trimestre 2022, alors que TrendForce prévoyait une baisse de 5% à 10% avant cette avarie.

Avant cet incident, TrendForce estimait en effet que le marché des mémoires flash NAND connaîtrait une légère offre excédentaire toute cette année et que le prix moyen du premier au deuxième trimestre serait confronté à une pression à la baisse. Cependant, l’impact du problème de contamination des matériaux de WDC est important et l’expérience de Samsung lors du précédent confinement de Xi’an en Chine en raison de la pandémie a également retardé l’ampleur de la chute des prix anticipée. Par conséquent, la baisse des prix au premier trimestre ne serait que de 5% à 10%, contre une prévision initiale de 8% à 13%.

Pour sa part, le cabinet d’études Omdia estime que la perte de production pour les deux partenaires équivaut à environ 13,5 à 14,0 exaoctets. Pour WD/Kioxia, cela représenterait environ 23% à 24% de leur production du 1er trimestre. À l’échelle de l’industrie, cela représente environ 8 à 9% de la production de mémoires flash en nombre de bits.

L’impact sur les marchés finaux est difficile à quantifier à ce stade, tempère Omdia. Les niveaux de stocks (à la fois chez les fabricants et sur les marchés finaux) seront essentiels pour aider à absorber toute perte de production. Le marché des mémoires flash NAND a été légèrement excédentaire et les prix ont baissé, ce qui suggère qu’il y a des stocks. Cependant, compte tenu maintenant de cette perte de production, l’offre et la demande pourraient retrouver un équilibre relatif pour le reste du trimestre, conclut le cabinet d’études américain.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This