D’ici à 2018, Bpifrance prévoit de financer le secteur industriel à hauteur de 15 milliards d’euros via ses outils d’investissement et de financement, a annoncé hier la filiale de la Caisse des Dépôts et de l’État, à l’occasion de la Semaine de l’industrie (*). Ce montant s’entend pour tous secteurs industriels, et non pas bien évidemment pour la seule industrie électronique.

BPI-160316Pour illustrer son engagement dans le secteur industriel,  Bpifrance souligne que l’industrie mobilise 25% de ses montants d’intervention. Les TPE et PME captent près des 2 tiers des montants mobilisés. 28% vont aux ETI. En 2015, les montants des prêts sans garantie en faveur de l’industrie ont crû de 12%. Les prêts sans garantie sont des prêts sans prise de garantie sur le patrimoine de l’entrepreneur ni sur l’entreprise. Ils financent les investissements immatériels.

Bpifrance propose des outils spécifiques en faveur de l’industrie, notamment la gamme de prêts sans garantie « Usine du futur », qui  dispose d’une enveloppe de 1,2 milliard d’euros dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir. Dans ce budget, 300 M€ sont réservés pour des « prêts robotique » bonifiés destinés à financer l’investissement des entreprises engagées dans des projets d’intégration d’équipements de production automatisés comme les robots ; 300 M€ concernent des « prêts numériques » bonifiés destinés à financer l’investissement des entreprises engagées dans la transition numérique pour renforcer leur compétitivité ; 270 M€ sont alloués à des « prêts pour l’industrialisation« , non bonifiés, destinés à financer les dépenses matérielles et immatérielles suite à un projet de R&D achevé, pour l’industrialisation et la commercialisation d’un produit, procédé ou service innovant ; enfin, 340 M€ concernent de « prêts verts » bonifiés, accordés à des entreprises qui investissent dans la transition écologique pour accroître leur compétitivité et contribuer à améliorer la protection de l’environnement.

La croissance de ces prêts en faveur de l’industrie a notamment été tirée en 2015 par le prêt Croissance Industrie et le prêt Robotique. Par ailleurs, sur la même période, les financements de court terme ont également crû de 11%.

 700 M€ pour le fonds SPI en 2016

Par ailleurs, le fonds SPI, Société de Projets Industriels, géré par Bpifrance pour le compte de l’Etat dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir, a vocation à permettre aux projets industriels les plus porteurs de perspectives d’activité et d’emplois pour les filières industrielles de trouver un appui à leur développement. Il constitue ainsi l’un des leviers financiers de la Nouvelle France Industrielle. Doté initialement de 425 M€, ce fonds sera doté de 700 M€ en 2016.

(*) La 6e édition de la Semaine de l’Industrie se déroule Jusqu’au 20 mars 2016. Plus de 2500 événements sont organisés sur tout le territoire national pour mieux faire connaitre l’industrie, ses métiers et ses salariés aux jeunes et aux demandeurs d’emploi. La Semaine de l’Industrie 2016 est l’occasion de mettre un coup de projecteur sur le projet national « Industrie du Futur ». Fabrication additive, robotique, réalité virtuelle, efficacité énergétique, digitalisation de la chaîne de production ou encore big data : le secteur de l’industrie utilise désormais ces nouvelles technologies qui transforment les processus de fabrication et les métiers.

Toutes les informations utiles  sur le site Internet www.semaine-industrie.gouv.fr.