Sélectionner une page

Capteurs infrarouges refroidis : un laboratoire commun entre Lynred et IMEP-LaHC

Capteurs infrarouges refroidis : un laboratoire commun entre Lynred et IMEP-LaHC

Lynred, un leader mondial en développement et production de détecteurs infrarouges, vient de signer la création pour une durée de cinq ans d’un laboratoire commun avec l’IMEP-LAHC (*).

Pour mieux comprendre la physique des composants des capteurs infrarouges refroidis, Lynred, acteur français de rang mondial dans ce domaine, s’est rapproché du laboratoire IMEP-LaHC. Le rapprochement s’est concrétisé après deux ans de discussions par la création toute récente d’un laboratoire commun entre les deux partenaires pour une durée de 5 ans.

« C’est le premier laboratoire commun que nous signons avec un industriel au laboratoire. Par ailleurs, nous sommes le premier partenaire académique avec lequel Lynred signe un contrat de ce type. Nous les connaissions pour avoir déjà mené deux thèses en collaboration avec eux », détaille Quentin Rafhay, maître de conférences à Grenoble INP – Phelma et chercheur à l’IMEP-LaHC.

Concrètement, le laboratoire va mettre à profit son expérience en caractérisation électrique des composants pour mieux comprendre ce qu’il s’y passe au niveau physique. Pour cela, les scientifiques s’appuieront sur des méthodes de caractérisation avancée (spectroscopie des niveaux profonds (Deep-level transient spectroscopy), bruit basse fréquence…), sur le développement de nouvelles méthodes de caractérisation et sur de la modélisation. « La caractérisation électrique des composants, tels que les photodiodes, va permettre de poser un diagnostic précis sur leur fonctionnement et d’agir en connaissance pour améliorer leurs performances », poursuit Quentin Rafhay.

Les principaux marchés des détecteurs infrarouges développés par Lynred sont l’aérospatial, la défense, l’industriel ainsi que le grand public. Actuellement, les capteurs infrarouges refroidis doivent être abaissés en température par un cryostat également intégré pour être opérationnels.

« Si l’on parvenait à mieux comprendre les mécanismes en jeux dans ces composants et donc à augmenter leur température de fonctionnement, on pourrait diminuer la taille, le poids et la consommation du système entier », explique Laurent Rubaldo, expert senior et responsable du laboratoire commun côté Lynred.

Lynred a réalisé un chiffre d’affaires de 237 millions d’euros en 2020, avec un effectif de 1050 collaborateurs. L’entreprise consacre 15% de son chiffre d’affaires à la R&D.

(*) L’Institut de Microélectronique Electromagnétisme et Photonique et le LAboratoire d’Hyperfréquences et de Caractérisation (IMEP-LAHC) forment une Unité Mixte de Recherche « UMR 5130 » (CNRS / Grenoble INP / UGA/ Université  Savoie Mont-Blanc) de 110 personnes, fortement impliquée dans les recherches relatives à la micro et nano électronique, à la microphotonique, aux micro et nano-systèmes, aux  micro-ondes et opto-micro-ondes. Le laboratoire est localisé sur deux sites géographiques : Grenoble (38) et Le Bourget du Lac (73) distants d’environ 70 km.

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

   JE M'INSCRIS A LA NEWSLETTER  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This