Le Grenoblois Aryballe, pionnier de l’olfaction digitale, a clôturé en juillet une levée de fonds de 7 millions d’euros lors d’un tour de table auprès d’investisseurs d’Europe, d’Amérique du Nord, et d’Asie, dont Samsung Ventures et Seb Alliance (fond d’investissement du groupe SEB) en tant que nouveaux investisseurs, aux côtés des investisseurs historiques Innovacom, Cemag Invest, Asahi Kasei et HCVC. Ce tour de table porte le financement total de l’entreprise à 17 millions d’euros à ce jour.

Aryballe combine capteurs biochimiques, optique avancée et machine learning dans une solution unique permettant de collecter, visualiser et analyser les données olfactives pour aider ses clients à la prise de décision. En 2019, grâce à une croissance de 30% de ses effectifs, l’équipe a plus que doublé son portefeuille de propriété intellectuelle.

Pour Aryballe, l’avenir des capteurs intelligents passe par l’olfaction digitale. Dans tous les secteurs industriels, de l’automobile à l’agroalimentaire en passant par l’électroménager et les cosmétiques et soins corporels, les entreprises utilisent l’olfaction digitale soutenue par le machine learning pour accélérer les projets R&D, réduire les coûts de maintenance et offrir les meilleures expériences client.

Cette levée de fonds doit permettre à Aryballe de mettre en place un outil de production, et ainsi de répondre à la demande croissante pour son nouveau capteur d’odeur universel, à haut volume et faible coût, alors que les entreprises du monde entier cherchent à améliorer les capacités des réseaux de capteurs intelligents déjà existants.

« Notre objectif est d’aider nos clients et partenaires à trouver des solutions à leurs problématiques industrielles par l’utilisation des odeurs. Notre mission est de renforcer les marques grâce à l’utilisation de données fiables et de qualité. Nous voyons désormais un nombre croissant d’entreprises utiliser l’olfaction digitale pour améliorer l’expérience client et générer des recettes supplémentaires. Aujourd’hui, avec le soutien de nos partenaires industriels, nous sommes bien positionnés pour poursuivre cette mission et relever cette nouvelle phase de croissance », a déclaré Sam Guilaumé, directeur général d’Aryballe.

Basée à Grenoble (France), Aryballe combine la biochimie, l’optique avancée et le machine learning pour reproduire le sens de l’odorat humain. Créée en 2014, Aryballe a lancé son premier produit, le nez digital NeOse Pro, début 2018. Rapide, portable et sensible à des centaines d’odeurs, NeOse Pro capture les signatures olfactives et permet leur visualisation et leur analyse grâce à des solutions logicielles, pour une meilleure prise de décision en R&D, contrôle qualité, production et expériences client. A travers ses bureaux en France et aux Etats-Unis, Aryballe collabore avec des leaders mondiaux de l’automobile, de l’électroménager et des arômes et fragrances.