Le fabricant autrichien de circuits imprimés AT&S a annoncé le 20 juillet son intention d’investir jusqu’à 120 millions d’euros dans une mise à niveau technologique de son site de Leoben-Hinterberg, sur une période de quatre ans, afin d’y produire des substrats de circuits intégrés. Ce programme devrait créer 200 emplois supplémentaires d’ici 2023.

Sur une période de quatre ans, jusqu’à 120 millions d’euros seront investis sur le site autrichien de Leoben-Hinterberg, dont environ 20 millions d’euros seront consacrés à la R&D et environ 100 millions d’euros aux machines et procédés. Jusqu’à 25% des investissements seront financés dans le cadre du programme de l’Union Européenne «IPCEI on Microelectronics».

Dans un premier temps, environ 44 millions d’euros seront investis d’ici février 2021. « Les substrats de circuits intégrés sont l’élément central de notre stratégie d’entreprise depuis plusieurs années. Les substrats de circuits intégrés sont des éléments de connexion entre la carte de circuit imprimé et la puce ; ils «traduisent» les nanostructures de la puce en structures micrométriques d’une carte de circuit imprimé », a déclaré Andreas Gerstenmayer, p-dg d’AT&S.

Grâce à cet investissement, la capacité de production de substrats de CI pourra être augmentée de 50%. Le site de Leoben-Hinterberg produit actuellement 225 000 panneaux de circuits imprimés par an, ce qui équivaut à une superficie de 56 000 mètres carrés. Après cette mise à niveau technologique, la capacité de production passera à près de 340 000 panneaux. « Ni nos usines en Chine ni en Autriche n’existeraient si nos experts ne travaillaient pas parfaitement ensemble et mettaient en commun leur savoir-faire au-delà des frontières. Nous utilisons ces synergies. De nombreuses entreprises européennes de notre secteur ont perdu de leur importance. En revanche, nous ne sommes pas seulement l’un des leaders mondiaux du marché des circuits imprimés haut de gamme, mais nous continuons de croître », a commenté Andreas Gerstenmayer.

La mise à niveau technologique sera réalisée dans le cadre du projet IPCEI sur la microélectronique, qui a été lancé par l’UE et adopté par le Conseil des ministres autrichien le 8 juillet. AT&S est l’une des trois entreprises autrichiennes qui peuvent prétendre à un financement supplémentaire dans le cadre du projet IPCEI-Microelectronics à l’automne. L’IPCEI (projet important d’intérêt européen commun) renforce et permet de soutenir les investissements dans des technologies clés d’importance stratégique au sein de l’UE dans le cadre de la concurrence mondiale. Dans cet IPCEI, 29 entreprises en Europe sont soutenues pour un total de 150 millions d’euros.

Pour le premier trimestre de son exercice fiscal 2020/2021 (avril à fin juin 2020), AT&S a réalisé un chiffre d’affaires de 247,9 millions d’euros, en progression de 11,3% par rapport au même trimestre de l’exercice précédent.