Sélectionner une page

Le dossier de la vente de Toshiba Memory n’a pas avancé

Le dossier de la vente de Toshiba Memory n’a pas avancé

L’été n’a pas été propice au choix d’un repreneur pour l’activité mémoires de Toshiba. L’actualité estivale a au contraire été émaillée d’articles de la presse asiatique qui se contredisent sur l’identité du repreneur.

Le dernier en date du 21 août émane d’un journal coréen qui annonce que SK Hynix a bien l’intention de racheter Toshiba Memory pour faire passer sa part de marché dans les mémoires flash NAND de 10,1% à 29,7% et se rapprocher ainsi de son compatriote Samsung (34,5% selon le Korea JoongAng Daily.

Mais c’est pourtant la présence de SK Hynix dans le consortium de reprise conduit par INCJ qui avait empêché de signer un accord définitif de reprise avec cette offre  à dominante japonaise.

La porte semblait alors ouverte à l’offre de reprise de Western Digital, partenaire de Toshiba dans la production de flash NAND, malgré le fait que l’Américain traîne en justice le groupe nippon pour l’empêcher de vendre Toshiba Memory à un autre que lui sans son consentement. Les deux partenaires semblent ne plus parler la même langue. Toshiba a annoncé durant l’été sa décision d’investir unilatéralement 195 milliards de yens (1,8 milliard de dollars) dans l’équipement de la Fab 6 à Yokkaichi Operations, afin d’y préparer la production de flash NAND 96 couches, faute d’avoir pu obtenir un accord avec Western Digital. Ce dernier a au contraire publié un communiqué pour saluer le dialogue constructif qui s’est établi avec Toshiba depuis plusieurs semaines. L’Américain se félicite que les négociations progressent dans le bon sens pour parvenir à un accord pour le plan d’investissement de cette nouvelle usine…

En embuscade, c’est peut-être le Taïwanais Foxconn, toujours intéressé par Toshiba Memory, qui pourrait peut-être tirer les marrons du feu, profitant ainsi des atermoiements au plus haut de la direction de Toshiba pour choisir un repreneur. A suivre.

Selon DRAMeXchange, une division de TrendForce, Toshiba a été le 2e fournisseur mondial de mémoires flash NAND au deuxième trimestre 2017, avec 17,5% du marché, à égalité avec son partenaire Western Digital (17,5%). Il est devancé par le Coréen Samsung (35,6% du marché) et précède Micron (12,9%) et SK Hynix (9,9%). Globalement, la consommation mondiale de mémoires flash a progressé de 8% en trois mois, à 13,22 milliards de dollars. DRAMeXchange prévoit un troisième trimestre tout aussi favorable pour les fabricants de flash NAND.

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

novembre 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This