De 2013 à 2020, la capacité de production mondiale des écrans plats a augmenté de près de 50%, passant de 225 millions à 335 millions de mètres carrés par an, selon Omdia.

La construction continue de nouvelles usines en Chine, y compris plusieurs énormes lignes dites de génération 10.5, a conduit l’industrie des écrans plats à une surcapacité moyenne inhabituellement élevée de 13,6% en 2019. Cela a à son tour entraîné une baisse des prix des écrans pour téléviseurs LCD tout au long de l’année à des niveaux records.

Mais la crise des coronavirus a maintenant un impact sur la demande et crée une incertitude commerciale considérable. Contraints de maintenir leur rentabilité dans cet environnement, les fournisseurs sud-coréens ont accéléré leurs plans de sortie totale de la production de panneaux TV LCD en Corée en 2020. Ces fermetures d’usine supprimeront 57 millions de mètres carrés de capacité entre 2019 et 2021. Avec 17% de la capacité installée totale devant être fermé d’ici l’année prochaine, la surcapacité de production moyenne devrait tomber à 6,5% en 2021, souligne Omdia.

« Au premier trimestre 2020, la chaîne d’approvisionnement en écrans plats a été considérablement restreinte car le Covid-19 a entravé la logistique, provoqué des pénuries de matériaux et de composants et empêché les personnels des usines d’assembler des modules en Chine. Cela a contribué à équilibrer le marché des panneaux de grande taille et à faire grimper les prix pendant une grande partie du trimestre. Début avril, les usines chinoises avaient retrouvé une capacité presque normale. Maintenant que le coronavirus se propage dans le monde, la demande de téléviseurs baisse. Le niveau de surcapacité grimpe à nouveau à des niveaux élevés faisant baisser les prix », a déclaré Charles Annis, directeur principal chez Omdia.

En nombre de pièces, la demande pour 2020 devrait à ce jour diminuer d’environ 10% par rapport à 2019 en raison de Covid-19. Le marché de l’informatique, en particulier les ordinateurs portables et les tablettes, est le seul segment de l’industrie de l’affichage bénéficiant désormais d’une demande saine, car une grande partie du monde a dû rapidement se tourner vers le télétravail et l’enseignement des enfants à la maison. Malgré tout, Omdia estime que cette poussée des technologies de l’information sera de courte durée. L’augmentation des dépenses informatiques ne sera pas durable, car les budgets des systèmes informatiques et des systèmes éducatifs des entreprises devraient être réduits à mesure que les impacts économiques de la pandémie augmenteront.

Omdia prévoit que la demande en nombre de pièces commencera à se redresser à partir de 2021, mais il faudra deux à trois ans pour approcher les niveaux de 2019. Cependant, en termes de superficie, la demande de grands panneaux en 2021 devrait dépasser le niveau de 2019 de 11% en raison de la croissance prévue de la diagonale moyenne des téléviseurs LCD de 45,4 pouces à 49,2 pouces.

Entre 2019 à 2021, la capacité de production installée ne devrait augmenter que de 2%. La rapidité avec laquelle l’économie mondiale se remettra du coronavirus affectera également l’industrie des écrans plats. Si une reprise en forme de V de la demande de téléviseurs LCD se produit, la combinaison de diagonales moyennes plus grandes et d’une croissance minimale des capacités de production devrait conduire à une surcapacité de production à un niveau très bas de 5% au troisième trimestre de 2021. Ce qui serait positif pour une amélioration des prix et de meilleures performances financières pour les fabricants de panneaux en 2021 et au-delà, conclut Omdia.