Faurecia annonce ce matin la signature d’un protocole d’accord avec Continental en vue d’acquérir les 50% restants de sa co-entreprise SAS. Cette co-entreprise, créée en 1996, est spécialisée dans l’assemblage et la logistique de modules complexes pour l’intérieur des véhicules.

SAS Automotive emploie 4490 personnes répartis sur 19 sites en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Son chiffre d’affaires devrait connaître une forte croissance en 2019 et atteindre environ 700 millions d’euros.

Ce projet permettrait à Faurecia d’étendre son offre en matière d’intégration de systèmes à l’ensemble des modules de l’intérieur, ainsi qu’à ses nouvelles lignes de produits telles que les écrans, l’électronique, les capteurs et le confort thermique. Grâce à l’apport des compétences de SAS en matière d’intégration de systèmes et de gestion de la complexité, ce projet permettrait également à Faurecia de développer son réseau d’usines juste-à-temps.

Au sein de l’activité Interiors de Faurecia, des synergies pourraient être obtenues dans les domaines des méthodes industrielles, de la logistique et de l’optimisation de l’empreinte industrielle, ainsi que dans les domaines des achats et des frais généraux et administratifs. Avec un carnet de commandes affichant un fort potentiel de croissance, le chiffre d’affaires de SAS devrait dépasser 1 milliard d’euros d’ici 2024 (soit un taux de croissance annuel moyen d’environ 9%). La croissance pourrait être accélérée grâce à une diversification régionale et à un élargissement du portefeuille clients, notamment en Chine.  

« Après la création de l’activité Faurecia Clarion Electronics, ce projet vise à renforcer notre expertise systèmes pour le Cockpit du Futur. SAS bénéficie d’un solide potentiel de croissance et constitue une excellente opportunité stratégique et financière pour Faurecia », commente Patrick Koller, directeur général de Faurecia.

Faurecia procèderait à l’acquisition auprès de Continental des 50% restants la coentreprise SAS Automotive pour un montant de 225 millions d’euros (hors trésorerie). La réalisation de la transaction pourrait intervenir au début l’année 2020.

Avec près de 300 sites, dont 35 centres de R&D et 122 000 collaborateurs répartis dans 37 pays, Faurecia, qui a été fondé en 1997, est un équipementier automobile spécialisé dans quatre domaines d’activité : Seating, Interiors, Clarion Electronics et Clean Mobility. Faurecia a orienté sa stratégie technologique sur l’offre de solutions pour le cockpit du futur et la mobilité durable. En 2018, le groupe a réalisé 17,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.