Après un premier trimestre fiscal (octobre-décembre 2016) qui s’affichait en retrait de 3,4%, à 106 M€, le groupe Lacroix a enregistré au deuxième trimestre (janvier-mars 2017) un chiffre d’affaires en croissance de 8,1%. Les trois activités du groupe contribuent à cette performance et permettent à Lacroix d’afficher un chiffre d’affaires semestriel en croissance de 2,3%, à 220,7 M€.

Lacroix Electronics efface le recul enregistré sur le premier trimestre et affiche une croissance de son chiffre d’affaires semestriel de 1,6%, à 154,9 M€. Cette évolution est tirée par la bonne dynamique des sites tunisiens et surtout polonais, le niveau d’activité en France et en Allemagne demeurant en retrait. Par ailleurs, l’alliance nouée avec le sous-traitant américain Firstronic et la prise de participation associée place cette activité dans une dynamique positive à moyen terme.

Lacroix Sofrel rattrape également le retard constaté à la fin du premier trimestre et son activité sur l’exercice sera en croissance. Sur le semestre, la bonne tenue des activités en France (eau et énergie) permet de compenser le recul à l’international (-2,7%), du fait notamment d’un effet de base défavorable.

Lacroix City confirme sa croissance. Après un premier trimestre en croissance de 3,4%, celle du deuxième trimestre s’établit à 8,2%. Cette évolution est tirée par Lacroix Sogexi (pôle éclairage public à +27,4% en cumul) et Lacroix Traffic (+10,8% en cumul) qui ont notamment bénéficié de contrats à l’international. Lacroix Signalisation confirme la stabilisation de son niveau d’activité (-0,4% au 2e trimestre et -2,3% en cumul). Sans impact majeur sur le chiffre d’affaires (+0,5 M€), l’intégration de Neavia renforce Lacroix City dans son positionnement d’équipementier technologique de la voirie intelligente.

Globalement, le premier semestre de l’exercice 2016-2017 permettra au groupe Lacroix d’afficher une amélioration sensible de sa rentabilité.