Sélectionner une page

Guerre commerciale sino-américaine : un feuilleton sans fin

Guerre commerciale sino-américaine : un feuilleton sans fin

Le fil rouge de l’actualité estivale aura été sans contexte les développements des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Difficile d’y voir une continuité (ou une issue), le Président Trump soufflant, à son habitude, le chaud et le froid, sans logique apparente sinon de créer un rapport de force qu’il pense à son avantage.

Ainsi, vendredi 23 août, le président américain a annoncé dans un tweet qu’à compter du 1er octobre, les 250 milliards de dollars de biens et produits originaires de Chine, actuellement taxés à 25%, seront taxés à 30%. De plus, les 300 milliards de dollars restants de biens et produits en provenance de Chine, qui devaient être taxés à 10% à partir du 1er septembre, seront désormais taxés à 15%. Cette dernière taxe concerne notamment les téléphones et les ordinateurs portables et les jouets. Mais elle a été précédemment repoussée au 15 décembre pour ne pas pénaliser le pouvoir d’achat des consommateurs américains au moment des achats de Noël …

Cette riposte de vendredi dernier fait suite à l’annonce des autorités chinoises d’appliquer de nouvelles taxes à 75 milliards de dollars de produits américains (essentiellement des produits agricoles, du pétrole brut, des voitures, etc.). « Notre pays perd des centaines de milliards de dollars par an au profit de la Chine, sans fin envisageable », tonne le Président américain pour justifier sa riposte.

Pourtant quelques jours plus tôt, le Président américain avait mis de l’eau dans son vin, prolongeant de trois mois jusqu’au 19 novembre, l’autorisation pour les fabricants américains de composants de commercer avec le Chinois Huawei. Un geste d’apaisement, non pas à l’encontre de Huawei (toujours sur la liste noire des Etats-Unis) mais vis-à-vis des fournisseurs américains, qui perdent gros dans cette affaire. En 2018, Huawei aurait acheté pour 11 milliards de dollars de composants aux fournisseurs américains principalement Qualcomm, Intel et Micron.

La SIA, l’association américain des fabricants de semiconducteurs, a d’ailleurs réagi le jour même à cette détente : « Pendant que nous examinons l’annonce d’aujourd’hui et ses implications pour le secteur des semiconducteurs, nous exhortons le Département du Commerce à accélérer l’examen, l’approbation et la délivrance de licences pour la vente de produits commerciaux ne soulevant pas de problèmes de sécurité nationale, en particulier pour les articles pouvant facilement remplaçables par la concurrence étrangère non soumise à la liste des entités. Pour promouvoir le leadership américain et la compétitivité économique dans le secteur des semiconducteurs, nous continuons d’encourager l’Administration à prendre des mesures rapides en matière d’approbation de licences, là où il n’existe aucun lien avec la sécurité nationale. Nous apprécions l’engagement continu du Département du commerce avec l’industrie dans ce domaine ».

Quelle issue à ce conflit ? Par moment, le président américain feint l’apaisement arguant que les négociations entre les deux pays progressent rapidement, par d’autres, il joue clairement la surenchère. Les industriels n’aiment rien tant que la stabilité des politiques publiques pour planifier leurs stratégies. Il apparaît donc que pour se prémunir contre les revirements politiques, les industriels feront le maximum pour ne plus faire de la Chine leur horizon indépassable pour y sanctuariser toutes leurs productions. Des industriels chinois auraient même déjà programmé de quitter en partie le pays pour localiser une part de leurs productions à l’étranger, a rapporté cet été le Nikkei, citant le Vietnam, le Cambodge, l’Inde, la Malaisie, le Mexique, la Serbie et la Thaïlande, comme leurs destinations privilégiées.

Même si le phénomène prendra du temps, c’est déjà un changement majeur (voir notre article : « la relocalisation des productions en Europe est en route. Merci monsieur Trump ! »)

L’article du Nikkei

 

INSCRIPTION NEWSLETTER

DECOUVREZ VIPRESS MESURE

REJOIGNEZ-NOUS

Newsletters par date

juin 2024
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

ALLEZ A L'ESSENTIEL !

Recevez notre newsletter par email  

You have Successfully Subscribed!

Pin It on Pinterest

Share This